Les graffitis préhispaniques de Rio Bec (Mexique) : un art maya très privé

Résumé : Intemporels, les graffitis sont attestés dès le Paléolithique et à toutes les périodes. On les retrouve également dans la société préhispanique maya où ils se présentent comme un moyen d'expression dont on s'étonne qu'il a été aussi souvent négligé. En effet, dans cette société hiérarchisée, on peut distinguer un art public au service du Pouvoir, bien connu et très étudié, et un art populaire encore inexploré, les graffitis, qui semblent avoir été une des alternatives choisies par la population pour s'exprimer et créer pour son propre compte. En gravant sur les murs stuqués de ses maisons, elle pouvait alors laisser libre cours à son inspiration, créant selon ses humeurs et ses préoccupations du moment : vieillards, enfants, animaux sylvestres, scènes festives avec musique et danse, etc.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

Cited literature [12 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02264564
Contributor : Umr7041 Arscan <>
Submitted on : Wednesday, August 7, 2019 - 11:09:36 AM
Last modification on : Sunday, August 11, 2019 - 1:13:12 AM

File

Cahier des thèmes_ArScAn_10 ...
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

  • HAL Id : hal-02264564, version 1

Citation

Julie Patrois. Les graffitis préhispaniques de Rio Bec (Mexique) : un art maya très privé. Cahier des thèmes transversaux ArScAn, CNRS - UMR 7041 (Archéologie et Sciences de l'Antiquité - ArScAn), 2012, X, pp.161-168. ⟨hal-02264564⟩

Share

Metrics

Record views

67

Files downloads

4