Grotte de Bruniquel (Tarn-et-Garonne, France) : éléments de datation complémentaires

Résumé : La grotte de Bruniquel renferme six structures architecturées dont une grande et une plus petite plus ou moins circulaires et quatre accumulations, composées au total de 420 stalagmites entières ou fragmentées, localisées à environ 300 mètres de l’entrée. Leur construction a été datée en 2016 de 176 500 ± 2 100 ans (SIM 6) grâce à la datation uranium-thorium des stalagmites. Les Hommes de Néandertal ne seraient apparemment pas entrés par l’accès actuel, l’éboulis d’entrée étant scellé par plusieurs générations de stalagmites dont certaines très massives. Il reste donc une inconnue quant à l’âge de cet éboulis et l’existence d’un éventuel porche d’entrée contemporain de Néandertal. Dans cet article, la grotte est replacée dans son contexte géologique, karstologique et géomorphologique. Les nouvelles dates sur les structures affinent la limite minimale de l’âge des constructions et les premières dates sur l’éboulis montrent quant à elles un âge relativement ancien sans toutefois pouvoir exclure une ouverture d’une partie de l’éboulis à ~170 ka.
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01993163
Contributor : François Lévêque <>
Submitted on : Monday, June 3, 2019 - 10:13:08 AM
Last modification on : Tuesday, July 9, 2019 - 10:10:27 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01993163, version 1

Citation

Sophie Verheyden, Jacques Jaubert, Dominique Genty, Michel Soulier, Christian Burlet, et al.. Grotte de Bruniquel (Tarn-et-Garonne, France) : éléments de datation complémentaires. KARSTOLOGIA, Fédération Française de Spéléologie et Association Française de Karstologie, 2017. ⟨hal-01993163⟩

Share

Metrics

Record views

49