Flexibilité adaptative et gestion du risque : étude de cas des inondations dans l’estuaire de la Gironde (France)

Résumé : Face aux risques d’inondation, les approches actuelles associent mesures relevant du génie civil et hydraulique et mesures relevant de la gouvernance. Les mesures de gouvernance sont, souvent, dans un contexte d’adaptation au changement climatique, associées, en théorie, à l’avantage d’être flexibles, révisables chemin faisant. Or, leur déploiement en Gironde, depuis l’évènement Xynthia, et leur association aux mesures, physique de protection, préexistantes soulève certaines interrogations. Perçues autrefois comme des mesures auxiliaires, les mesures de gouvernance dominent, aujourd’hui, les pratiques de gestion des risques d’inondations. Cet article montre que la transition d’une gestion relevant du génie civil vers une combinaison de mesures physique et de gouvernance se fait, pour les acteurs ruraux concernés, au détriment de la flexibilité associée, en théorie, à la gouvernance. Nous analysons la combinaison actuelle entre ces deux types de mesures à la lumière des incertitudes futures liées aux changements climatiques.
Type de document :
Article dans une revue
Vertigo, Paris : Avancées cinématographiques, 2017, 〈10.4000/vertigo.18653〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01872688
Contributeur : Zhiwei Zhu <>
Soumis le : mercredi 12 septembre 2018 - 13:34:45
Dernière modification le : vendredi 14 septembre 2018 - 01:10:58

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Nabil Touili, Jean-Paul Vanderlinden. Flexibilité adaptative et gestion du risque : étude de cas des inondations dans l’estuaire de la Gironde (France). Vertigo, Paris : Avancées cinématographiques, 2017, 〈10.4000/vertigo.18653〉. 〈hal-01872688〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

20