Adaptation aux changements globaux

Abstract : Aborder l’adaptation aux changements globaux suppose de reconnaître la complexité des systèmes socio-écologiques (social-ecological systems, SES 2) ainsi que leurs interactions. Les systèmes complexes ne doivent pas être vus comme des systèmes déterminés, déterministes et donc prédictibles, mais comme des systèmes présentant des non-linéarités, des rétroactions entre échelles multiples qui permettent à ces systèmes de s’auto-organiser [Holland, 1995]. L’intervention humaine, par essence réflexive, dans des écosystèmes intrinsèquement complexes va ajouter une autre couche de complexité [Munda, 2004]. Ces SES peuvent être analysés à différentes échelles et les descriptions ressortant de ces échelles peuvent ne pas être équivalentes [Giampietro, 1994]. Face à cette complexité, l’adaptation aux changements globaux, comme tout questionnement environnemental, est un objet abordé par de nombreuses disciplines. Comment le dialogue entre disciplines, de la multidisciplinarité à la transdisciplinarité autour de cet objet commun, l’adaptation aux changements globaux, peut-il générer et apporter de nouvelles réponses à la société et aux décideurs ?
Type de document :
Article dans une revue
Revue Française de Socio-Economie, Paris : La Découverte, 2014, 13 (1), pp.227-282. 〈10.3917/rfse.013.0277〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01872483
Contributeur : Zhiwei Zhu <>
Soumis le : mercredi 12 septembre 2018 - 10:41:11
Dernière modification le : jeudi 13 septembre 2018 - 01:16:34

Identifiants

Collections

Citation

Charlotte Da Cunha, Jean-Paul Vanderlinden. Adaptation aux changements globaux. Revue Française de Socio-Economie, Paris : La Découverte, 2014, 13 (1), pp.227-282. 〈10.3917/rfse.013.0277〉. 〈hal-01872483〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

31