L’utilisation du concept polysémique de résilience : une analyse empirique en zone côtière

Résumé : Le concept de résilience est aujourd’hui mobilisé dans le cadre des analyses portant sur l’adaptation des régions côtières aux impacts des changements climatiques. Or il s’agit d’un mot utilisé dans de nombreux cadres disciplinaires et auxquels il est associé une variété de sens et de contextes. Cet article propose de : (i) faire une analyse des usages du mot résilience pour comprendre les implications scientifiques, politiques, voir sociales, de la polysémie du concept, ceci dans les discours des différents acteurs, en milieu côtier, et dans un contexte de changements climatiques et (ii) mettre en place un cadre de mise en intelligibilité des usages de « résilience » à travers divers domaines d’action. Un projet international multi partenarial et hautement interdisciplinaire, le projet THESEUS, est utilisé comme étude de cas. Les principaux résultats montrent : (1) au niveau scientifique, les usages du mot résilience obéissent à une logique de paradigmes suivant les contextes de production des savoirs, (2) au niveau politique, les implications terminologiques suscitent un risque d’instrumentalisation du concept et un risque de conflit d’intérêts.
Type de document :
Article dans une revue
VertigO : La Revue Électronique en Sciences de l'Environnement, VertigO, 2015, 〈10.4000/vertigo.16661〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01871429
Contributeur : Zhiwei Zhu <>
Soumis le : lundi 10 septembre 2018 - 18:07:29
Dernière modification le : jeudi 13 septembre 2018 - 01:09:22

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Idrissa Oumar Kane, Jean-Paul Vanderlinden. L’utilisation du concept polysémique de résilience : une analyse empirique en zone côtière. VertigO : La Revue Électronique en Sciences de l'Environnement, VertigO, 2015, 〈10.4000/vertigo.16661〉. 〈hal-01871429〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

58