Institut de recherche - XLIM

Présentation

XLIM UMR CNRS 7252, c'est un savoir-faire centré sur l'électronique et les hyperfréquences, l'optique et la photonique, les mathématiques, l'informatique et l'image, la CAO, dans les domaines spatial, des réseaux télécom, des environnements sécurisés, de la bio-ingénierie, des nouveaux matériaux, de l'énergie et de l'imagerie.

XLIM est un Institut de Recherche pluridisciplinaire, localisé sur plusieurs sites géographiques, à Limoges sur les sites de la Faculté des Sciences et Techniques, de l'ENSIL, d’ Ester-Technopole, à Brive sur le site de l'IUT GEII et à Poitiers sur le site de la Technopole du Futuroscope.

XLIM fédère un ensemble de plus de 440 enseignants-chercheurs, chercheurs CNRS, ingénieurs, techniciens, post-doctorants et doctorants, personnels administratifs.

Le coeur des disciplines s'articule autour de :

3 pôles scientifiques

  • Electronique
  • Photonique fibre et sources cohérentes
  • Mathématiques, Informatique, Image

qui rassemblent 6 axes de recherche

  • Systèmes RF
  • RF-ELITE
  • Systèmes & Réseaux intelligents
  • Photonique fibre et sources cohérentes
  • Synthèse et Analyse d'images
  • Mathématiques & Sécurité de l'information

1 Hôtel à projets transversaux

où sont menés des projets de recherche dans des domaines d’excellence.

DIRECTEUR :

  • Dominique BAILLARGEAT

Actualités

Jean-Christophe Deneuville, Prix J.C. Cassaing 2017 de l’Innovation !  (20/04/17)  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le prix de l'InnovationJean-Claude Cassaing a été attribué, le 14 avril 2017, à Jean-Christophe Deneuville pour ses travaux sur les "Contributions à la Cryptographie Post-Quantique". Ces travaux de thèse ont été encadrés par Philippe GABORIT et Carlos AGUILAR MELCHOR au sein de l’axe Mathématiques & Sécurité de l'Information d’XLIM.

​La cryptographie, étymologiquement "science du secret", permet entre autres d'assurer la sécurité de nos transactions électroniques grâce à des problèmes mathématiques difficiles. Les progrès de la mécanique quantique laissent présager de l'apparition imminente d'un ordinateur exploitant un nouveau modèle de calcul : l'ordinateur quantique. Une telle machine permettrait de résoudre efficacement les problèmes de théorie des nombres sur lesquels reposent la sécurité actuellement. Il est donc urgent de concevoir de nouveaux protocoles permettant de faire face à cette menace. Dans sa thèse, J.C. Deneuville propose différents protocoles basés sur des outils mathématiques alternatifs (les réseaux euclidiens et les codes correcteurs d'erreurs) a priori résistants à ces nouveaux ordinateurs. Ces protocoles sont à termes voués à remplacer ceux existants afin de fournir les mêmes garanties de sécurité. Certains des travaux de cette thèse seront proposés fin 2017 à l'agence américaine des standards (NIST) en vue de leur utilisation à grande échelle. Pour plus d'informations, le lecteur pourra se reporter au chapitre d'introduction de cette thèse, qui explique de manière abordable les enjeux de la cryptographie ainsi que la menace quantique.

Pour plus d'information : jean-christophe.deneuville@xlim.fr ; cds@unilim.frarticle Le Populaire du CentreTwitt UL


Quand la lumière s’auto-organise dans les fibres multimodes !  (13/03/17)  
Sébastien Février, Lauréat 2016 du Prix Jean Jerphagnon !  (10/03/17)  

Derniers dépôts

Documents avec texte intégral

679

Nombre de références bibliographiques

5 574