Institut de recherche - XLIM

Présentation

XLIM UMR CNRS 7252, c'est un savoir-faire centré sur l'électronique et les hyperfréquences, l'optique et la photonique, les mathématiques, l'informatique et l'image, la CAO, dans les domaines spatial, des réseaux télécom, des environnements sécurisés, de la bio-ingénierie, des nouveaux matériaux, de l'énergie et de l'imagerie.

XLIM est un Institut de Recherche pluridisciplinaire, localisé sur plusieurs sites géographiques, à Limoges sur les sites de la Faculté des Sciences et Techniques, de l'ENSIL, d’ Ester-Technopole, à Brive sur le site de l'IUT GEII et à Poitiers sur le site de la Technopole du Futuroscope.

XLIM fédère un ensemble de plus de 440 enseignants-chercheurs, chercheurs CNRS, ingénieurs, techniciens, post-doctorants et doctorants, personnels administratifs.

Le coeur des disciplines s'articule autour de :

3 pôles scientifiques

  • Electronique
  • Photonique fibre et sources cohérentes
  • Mathématiques, Informatique, Image

qui rassemblent 6 axes de recherche

  • Systèmes RF
  • RF-ELITE
  • Systèmes & Réseaux intelligents
  • Photonique fibre et sources cohérentes
  • Synthèse et Analyse d'images
  • Mathématiques & Sécurité de l'information

1 Hôtel à projets transversaux

où sont menés des projets de recherche dans des domaines d’excellence.

DIRECTEUR :

  • Dominique BAILLARGEAT

Actualités

Portrait d’Etienne Laplanche, candidat au concours MT180  (07/03/2019)  

Etienne Laplanche, qui est en 3ème année de doctorat au laboratoire XLIM, participera à la finale régionale du concours « Ma thèse en 180 secondes » de la ComUE Léonard de Vinci, le lundi 11 mars 2019 à 18h00, à la Maison des Étudiants – à Poitiers.

> Le parcours d’Etienne en quelques dates :

  • 2014 : diplômé de la Licence IXEO – Université de Limoges
  • 2016 : diplômé du Master IXEO – Université de Limoges
  • Fin 2016 : début de thèse à XLIM, en collaboration avec Thales et le CNES

> Quel est le sujet de ta thèse ?

« Je travaille au sein de l’axe Systèmes RF et de l’équipe MACAO sur des filtres accordables à forts facteurs de qualité, à destination du spatial. Je m’intéresse plus particulièrement aux méthodes d’intégration de ces filtres dans des dispositifs de multiplexage. »

> Quel est l’objectif de ta thèse, en quelques lignes ?

« L’objectif de ma thèse est de permettre de modifier la bande passante allouée à un spot de satellite, en fréquence centrale et en bande passante, avec des ratios très importants (1:20 au niveau de la bande-passante). »

> Pourquoi participer au concours « Ma thèse en 180 secondes » ?

« Je trouve que c’est une bonne opportunité de faire de la vulgarisation, tout en mettant en exergue ses capacités d’acting, s’entraîner à communiquer, etc. Et puis, je trouve que le principe du concours est assez sympa. »

> Comment t’es-tu préparé pour ce concours ?

« On a eu plusieurs séances d’écriture de texte, avec des allers-retours entre nous et l’équipe de l’Université. Le texte est assez important, il faut à la fois raconter une histoire, permettre aux spectateurs de s’imaginer à la place du chercheur et évidemment, vulgariser son sujet. Une fois le texte écrit, on a commencé à faire de la mise en scène, à travailler la voix, l’intonation, l’expression du corps et du visage. Maintenant, il faut maîtriser le timing, avoir plusieurs options et pouvoir modifier son texte en cours de présentation en fonction du temps restant ou manquant. A minima, c’est environ quarante heures de travail. »

> Qu’attends-tu de cette expérience ?

« Aller le plus loin possible et en profiter ! Et si ça peut servir la compréhension des enjeux de la recherche par le grand public dans notre pays, tant mieux. »

> Le concours a lieu très prochainement, comment te sens-tu ?

« Ça va bien se passer ! Je me suis préparé du mieux que j’ai pu dans le temps qui m’était imparti. Inutile de se mettre la pression pour rien à l’avance, elle viendra toute seule le jour J. »

> Pour finir, quel est ton atout majeur pour remporter une place pour la demi-finale ?

« Je ne sais pas si c’est un atout, mais je suis assez fier de mon thème, de ma slide et mes 4 ans de théâtre au lycée devrait me permettre de défendre ma présentation relativement bien. Mais on n’est jamais à l’abri d’un accident. »

Contact : Etienne Laplanche


Portrait de Steve Joumessi Demeffo, candidat au concours MT180  (05/03/2019)  
Portrait de Steve Joumessi Demeffo, candidat au concours MT180s  (05/03/2019)