Physiocratie et gouvernementalité : l’œuvre de Lemercier de la Rivière.

Résumé : Le physiocrate Lemercier de la Rivière (1719-1801) s’attache à l’articulation de l’économique et du politique à travers la question de la construction politique que nécessite l’idéal économique physiocratique. Il est à l’origine du « despotisme légal » qui le stigmatise comme « branche particulière » de la physiocratie considérée comme école de pensée économique initiée et conduite par François Quesnay. Il mène et superpose trois carrières : juriste, administrateur colonial, écrivain. Hormis, L’Ordre naturel et essentiel des sociétés politiques, le corpus de Lemercier de la Rivière reste quasi-inexploré sauf par Richner pour y trouver des prémisses marxistes et May pour retracer la carrière de l’administrateur. La pensée de Lemercier de la Rivière produit une synthèse physiocratique complète d’une part et une construction politique post-quesnaysienne ambitieuse d’autre part avec un projet constitutionnel novateur en termes de procédures de contrôle de constitutionnalité. Lemercier de la Rivière, garde comme horizon le fonctionnement du marché et la liberté des échanges, mais concentre son travail sur la puissance publique et propose un cadre constitutionnel, fiscal et éducatif, propre à libérer les activités économiques. Il est l’auteur le plus politique de la physiocratie mais son discours politique est resté le plus souvent inaudible aux lecteurs de la physiocratie. La présente recherche est dotée d’une double aspiration : sortir de l’ombre la majeure partie des publications et manuscrits de Lemercier de la Rivière ; mettre au jour les spécificités de sa pensée à l’égard de la physiocratie. Retenant l’idée centrale que l’efficience économique et que la satisfaction des besoins des populations ne peuvent être recherchées et atteintes que dans la stabilité d’une société policée obtenue par un cadre juridico-institutionnel cohérent et pérenne, nous lions notre étude à la conception de Lemercier de la Rivière de la puissance publique. Nous nous attachons à la reconstitution des articulations fondamentales entre le politique et l’économique pour retrouver la cohérence interne de la Physiocratie telle qu’a souhaitée la produire et la faire évoluer Lemercier de la Rivière pour construire une gouvernementalité, au sens de Foucault, une « conduite des conduites » des hommes en jouant de leur autonomie, de leur liberté, un art de gouverner pouvant s’instrumentaliser dans et par la loi. Il s’agit ainsi d’étudier les rationalités qui sous-tendent les pratiques de gouvernement, notamment celle par laquelle l’art de gouverner est structurée par les intérêts du prince. Enfin, une gouvernementalité centrée sur la rationalisation de la puissance publique structurée par un droit positif conforme au droit naturel et par la volonté d’énoncer « les connoissances nécessaires à l’état de Citoyen, [qui] sont précisément les regles de conduite auxquelles chaque Citoyen est tenu de se conformer ». Une première phase de dégage les terreaux de la réflexion de Lemercier de la Rivière (trajectoire d’administrateur colonial, écriture et entrée en physiocratie) pour écrire sa biographie intellectuelle. Une seconde phase étudie les contours et l’organisation de la puissance publique dans sa pensée politique ; il s’agit d’établir comment le physiocrate missionne la puissance publique, en termes de champs et de moyens d’actions. La troisième et dernière phase de notre étude restitue les propositions constitutionnelles de Lemercier de la Rivière, notamment pour les confronter aux modèles alternatifs de Montesquieu et de Rousseau et d’en évaluer la portée dans le dernier quart du XVIIIe siècle.
Type de document :
Autre publication
Recherche conduite par Bernard Herencia et dirigée par Loïc Charles et Jean-Louis LabussièreThèse.. 2011
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01083582
Contributeur : Bernard Herencia <>
Soumis le : lundi 17 novembre 2014 - 15:04:37
Dernière modification le : lundi 10 septembre 2018 - 17:40:02

Identifiants

  • HAL Id : hal-01083582, version 1

Collections

Citation

Bernard Herencia, Loïc Charles, Labussière Jean-Louis. Physiocratie et gouvernementalité : l’œuvre de Lemercier de la Rivière.. Recherche conduite par Bernard Herencia et dirigée par Loïc Charles et Jean-Louis LabussièreThèse.. 2011. 〈hal-01083582〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

337