Algorithmes de radiolocalisation et traitements adaptés à une architecture de récepteur IR-UWB intégrée

Résumé : En autorisant de nouveaux services centrés sur l'utilisateur (navigation indoor contextuelle, surveillance/inventaire de biens personnels, etc.), les nouvelles fonctions de radiolocalisation sont en passe de modifier en profondeur les usages liés à la mobilité. Dans ce contexte, la technologie radio ultra large bande impulsionnelle (IR-UWB), qui permet en théorie d'apprécier le temps de vol des impulsions transmises à l'échelle de la nanoseconde et donc, la distance séparant l'émetteur du récepteur avec une précision de l'ordre de quelques dizaines de centimètres seulement, a été régulièrement mise en avant ces dix dernières années. En dépit de ces bonnes dispositions, l'obstruction des liens radio par le(s) corps ou les obstacles (murs, mobilier...) donne toutefois lieu à des erreurs significatives sur les distances mesurées, dégradant d'autant les performances de positionnement, en particulier en environnements fermés (ex. indoor). Dans le cadre de cette thèse, on se proposait d'exploiter une architecture intégrée de récepteur IR-UWB, permettant d'estimer la réponse du canal multi-trajets dans son ensemble, afin d'améliorer la fonction de localisation. Une étude détaillée de ce canal radio mobile, tel que perçu par le récepteur, a d'abord été menée, débouchant sur une interprétation déterministe (c'est-à-dire géométrique) de l'évolution temporelle relative des composantes multi-trajets, ainsi qu'à une modélisation de leur interférence mutuelle. En s'appuyant sur l'étude précédente, des algorithmes de détection, d'association et de suivi des impulsions reçues (ex. batterie de filtres de Kalman à hypothèses multiples) ont alors été proposés. Ces différentes propositions tirent profit des spécificités de l'architecture du récepteur, en visant d'une part, à exploiter la cohérence spatio-temporelle des composantes multi-trajets résolues en réception, et d'autre part, à minimiser l'effet néfaste de leurs collisions au sein de canaux mobiles particulièrement denses (ex. via une estimation de canal multi-bandes). Les solutions apportées permettent en particulier, pour chaque lien radio en situation de non-visibilité, de corriger le temps d'arrivée des trajets directs manquants à partir de trajets secondaires suivis, tout en autorisant l'utilisation d'une structure de filtre classique pour la poursuite du mobile (c'est-à-dire, alimenté par plusieurs liens radio ainsi "corrigés" vis-à-vis de différentes balises fixes). Ces développements algorithmiques ont d'abord été validés par le biais de simulations (à partir d'un outil semi-déterministe, incluant un modèle de récepteur complet), avant d'être appliqués à un jeu de données réelles, issues de dispositifs radio IR-UWB commercialisés par la société BeSpoon.
Type de document :
Thèse
Réseaux et télécommunications [cs.NI]. Université Rennes 1, 2017. Français. 〈NNT : 2017REN1S106〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [7 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01820608
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : vendredi 22 juin 2018 - 03:01:25
Dernière modification le : lundi 11 février 2019 - 16:48:12
Document(s) archivé(s) le : lundi 24 septembre 2018 - 11:55:08

Fichier

MACERAUDI_Jimmy.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01820608, version 1

Citation

Jimmy Maceraudi. Algorithmes de radiolocalisation et traitements adaptés à une architecture de récepteur IR-UWB intégrée. Réseaux et télécommunications [cs.NI]. Université Rennes 1, 2017. Français. 〈NNT : 2017REN1S106〉. 〈tel-01820608〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

228

Téléchargements de fichiers

86