Nouveaux outils pour l'analyse de liaisons chimiques remarquables : caractérisation théorique de la nature des liens avec le béryllium

Résumé : Le concept de liaison chimique compte parmi les plus importants de la chimie car il permet de décrire aussi bien les propriétés chimiques d'un système que de comprendre et prédire les réactions chimiques. L'objectif principal de cette thèse est l'étude de nouveaux types d'interactions chimiques impliquant l'atome de béryllium. L'atome Be présente d'importantes propriétés chimiques en raison de la basse énergie des orbitales pBe. Compte tenu de leur toxicité, les composés de béryllium ont été relativement peu étudié sur le plan expérimental. Nous rapportons une analyse théorique de trois nouveaux types de liaison impliquant le béryllium en utilisant des méthodes ab-initio de haut niveau, la théorie de la fonctionnelle de la densité (DFT), ainsi que l'application du Tenseur de Spread de la Position Totale (TPS, pour l'acronyme en anglais Total Position Spread tensor) aux systèmes moléculaires. Tout d'abord, la liaison béryllium non-covalente (BerB, pour l'acronyme en anglais Beryllium Bond). Ce type de liaison se forme grâce à une interaction entre un dérivé du Be agissant comme un Acide de Lewis (LA) fort et une Base de Lewis (LB). L'interaction entre un LA du béryllium et des dérivés du fluor génère un shole dans l'atome de fluor, qui n'aurait pu être créé autrement, ce qui rend possible la conception de nouveaux matériaux où l'atome de fluor se lie à travers des liaisons halogènes. Cette même interaction diminue leur énergie de liaison F-R, en changeant la dissociation homolytique du F-R en un processus exothermique. Par conséquent, les BerB peuvent être utilisés pour produire spontanément des espèces radicales. La Liaison béryllium intramoléculaire (IBerB) ont été étudiés dans les systèmes de type malonaldéhyde et tropolone. Cette interaction intramoléculaire devient plus forte dans les systèmes insaturés, parce que la LA et la LB sont plus acides et basiques, respectivement. Deuxièmement, la liaison Be-Be intramoléculaire dans les complexes de naphtalène doublement substitués. Les espèces anioniques dérivées du 1,8-diBeY1-naphtalène montrent une très forte liaison Be-Be mono-électronique. Cette liaison est huit fois plus forte et 0.5Å plus courte que le dimère isolé. Ces systèmes présentent haute affinité électronique, ce qui leur donne une propriété exceptionnelle : la capacité d'agir comme des on les appelle éponges anioniques. Il a été découvert que les interactions entre les anions et le naphtalène doublement substitué présente des affinités anioniques parmi les plus élevées, comparé à ce qui a été publié dans la littérature sur le composés neutres. Ce qui pourrait conduire à une grande variété d'applications dans le domaine des récepteurs et des capteurs d'anions. Troisièmement, l'interaction entre la molécule Be2 et a LB, qui a montré pour augmente la force de la liaison Be-Be par rapport à la molécule isolée. L'interaction non-covalentes dans les complexes du type L : Be-Be : L diminue la distance et augmente l'énergie d'interaction de la liaison Be-Be. L'effet sur la fraction Be2 dépend de la nature des bases de Lewis.
Type de document :
Thèse
Theoretical and/or physical chemistry. Université Paul Sabatier - Toulouse III, 2017. English. 〈NNT : 2017TOU30039〉
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01811168
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : vendredi 8 juin 2018 - 15:58:25
Dernière modification le : mardi 11 septembre 2018 - 15:19:07
Document(s) archivé(s) le : dimanche 9 septembre 2018 - 18:26:50

Fichier

2017TOU30039B.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01811168, version 1

Collections

Citation

Oriana Brea Noriega. Nouveaux outils pour l'analyse de liaisons chimiques remarquables : caractérisation théorique de la nature des liens avec le béryllium. Theoretical and/or physical chemistry. Université Paul Sabatier - Toulouse III, 2017. English. 〈NNT : 2017TOU30039〉. 〈tel-01811168〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

117

Téléchargements de fichiers

179