Performances du système hybride précipitation / microfiltration et de la nanofitration dans l'élimination du fer pour la potabilisation de l'eau

Résumé : Les thématiques liées à l’eau sont un enjeu majeur pour notre environnement. De nombreux procédés de traitement des eaux sont disponibles. Dans ce travail, nous avons développé une alternative au traitement actuel des eaux, de façon à proposer une technologie moins coûteuse, plus facile à opérer et moins consommatrice en produits chimiques.Dans ce cadre, nous avons développé un procédé hybride associant un procédé membranaire de microfiltration à l’oxydation/ précipitation du fer pour le traitement des eaux avec des teneurs élevées en fer fournies par la SONEDE (Société nationale d’exploitation et de distribution des eaux de Sfax, Tunisie).L’étude concerne la précipitation du fer par bullage d’air dans un réacteur couplé à une microfiltration en utilisant plusieurs membranes (commerciale (Kerasep) ou préparées au Laboratoire de Sciences des Matériaux et de l’Environnement (Sfax) à base d’argile, alumine et charbon actif. Deux types d’eaux ont été étudiés : une eau synthétique préparée au laboratoire ayant une certaine concentration en fer dissous et une eau réelle riche en fer provenant d’un forage de la région de Sfax. L’influence des paramètres suivants a été étudiée : concentration initiale en fer, pH et pression transmembranaire. Le procédé a été également évalué pour le traitement de l’eau de forage de la région de Sfax. Pour mieux comprendre le procédé hybride d’aération/MF, des résultats obtenus avec différentes membranes en filtration frontale sont présentés.Dans un objectif d’intensification des procédés, une autre technique de deferrisation est étudiée en considérant un traitement membranaire seul de nanofiltration en appliquant une membrane organique spirale de type NF 2125A (Applied Membranes ®, USA). Les résultats obtenus sont prometteurs en termes de flux de filtration, de rétention en fer et qualité du perméat, conforme aux recommandations de l’OMS.D’un point de vue efficacité, le procédé hybride d’aération/MF donne un flux de perméat plus important que celui issu de la NF. En conclusion, ces deux procédés peuvent s’avérer être des alternatives avantageuses à un procédé classique d’aération suivi d’une filtration sur sable
Type de document :
Thèse
Matériaux. Université de Lyon, 2017. Français. 〈NNT : 2017LYSE1100〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [69 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01810978
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : vendredi 8 juin 2018 - 13:39:05
Dernière modification le : vendredi 1 février 2019 - 17:14:02
Document(s) archivé(s) le : dimanche 9 septembre 2018 - 19:16:27

Fichier

TH2017FakhFekhRahmaVExpurgee.p...
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01810978, version 1

Collections

Citation

Rahma Fakhfekh Hamdeni. Performances du système hybride précipitation / microfiltration et de la nanofitration dans l'élimination du fer pour la potabilisation de l'eau. Matériaux. Université de Lyon, 2017. Français. 〈NNT : 2017LYSE1100〉. 〈tel-01810978〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

94

Téléchargements de fichiers

139