Interactions entre microalgues et bactéries dans l'environnement marin

Résumé : Les bactéries et microalgues marines sont acteurs clés du fonctionnement des écosystèmes océaniques et leur contribution dans les cycles biogéochimiques majeurs est largement reconnue. Dans ce contexte, il apparaît essentiel de mieux comprendre les interactions existant entre bactéries et microalgues. Dans l’environnement marin, les interactions spécifiques entre microorganismes nécessitent une forte proximité qui n’est souvent rendue possible que par un attachement cellulaire. La première partie de ce travail de thèse a consisté à sélectionner les microalgues qui présentaient des bactéries physiquement attachées. Deux diatomées appartenant aux genres Thalassiosira et Chaeoceros ont été retenues afin d’étudier leur microflore épibionte issue d’associations à long terme (culture de microalgues établies depuis plusieurs années) et à court terme (microalgues prélevées directement dans l’environnement). Ces travaux ont permis de mettre en évidence une forte ressemblance des communautés épibiontes dans les associations à long terme, qui s’opposait à la forte différence des épibiontes issus des associations à court terme. Les communautés d’épibiontes bactériens étaient majoritairement composées d’alpha- et gammaprotéobactéries, mais aussi de Bacteroidetes et d’actinobactéries. Cette étude a également permis de mettre en évidence que la surface des microalgues représentait un écosystème particulier puisque près de la moitié des épibiontes isolés correspondaient à de nouveaux taxons (genres et espèces). Une de ces souches qui constitue un nouveau genre a été complètement caractérisée, contribuant à l’enrichissement de la diversité bactérienne décrite. Enfin, la nature des interactions entre les deux diatomées et leurs bactéries épibiontes a été analysée par l’intermédiaire de co-cultures, afin d’identifier une interaction forte, qui pourra être examinée par transcriptomique. De très nombreuses interactions commensalismes ont été mises en évidence, reflet de la reminéralisation de la matière organique par les bactéries. Cependant, un faible impact des bactéries sur la croissance des microalgues a été observé. Les conditions expérimentales qui excluent au maximum les stress abiotiques et biotiques, masquent peut-être les interactions qui pourraient se produire dans un environnement naturel plus fluctuant. Ces résultats témoignent de la complexité des interactions biotiques, fournissent des méthodes et des organismes modèles permettant de les étudier et soulèvent de nombreuses hypothèses exaltantes pour les travaux futurs.
Type de document :
Thèse
Interactions entre organismes. Université Pierre et Marie Curie - Paris VI, 2016. Français. 〈NNT : 2016PA066110〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [163 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01391468
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : jeudi 3 novembre 2016 - 13:22:24
Dernière modification le : mercredi 6 février 2019 - 15:30:57
Document(s) archivé(s) le : samedi 4 février 2017 - 13:30:29

Fichier

these_archivage_3270917o.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01391468, version 1

Citation

Klervi Crenn. Interactions entre microalgues et bactéries dans l'environnement marin. Interactions entre organismes. Université Pierre et Marie Curie - Paris VI, 2016. Français. 〈NNT : 2016PA066110〉. 〈tel-01391468〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

816

Téléchargements de fichiers

4057