Support des applications distribuées dans les réseaux mobiles ad hoc à continuité partielle

Résumé : Les réseaux mobiles opportunistes (ou OppNets, pour Opportunistic Networks) constituent une solution séduisante pour compléter les réseaux fixes d’infrastructure, voire compenser leur absence dans des zones sinistrées ou défavorisées. Les recherches menées ces dernières années ont principalement visé à permettre les transmissions dans les OppNets, mais ceci ne peut être qu’un premier pas vers une réelle exploitation de tels environnements contraints. L’informatique opportuniste (Opportunistic Computing) dépasse le cadre des seules transmissions, et introduit un nouveau paradigme d’exécution de tâches collaboratives dans de tels environnements. Dans ce domaine qu’est l’informatique opportuniste, la conception, la mise en œuvre et le déploiement d’applications distribuées sont des objectifs majeurs. Une application pour OppNet doit pouvoir fonctionner et assurer un niveau de service satisfaisant, tout en supportant les diverses contraintes propres aux OppNets, telles qu’une connectivité fluctuante, un partitionnement chronique du réseau, de longs délais de transmissions, de fréquents échecs de transmission, et des équipements hétérogènes offrant des ressources limitées. La complexité et le coût du développement d’applications pour OppNets peuvent être réduits de manière significative en utilisant des modèles de programmation appropriés. De tels modèles peuvent être fournis par des systèmes intergiciels capables de supporter de manière transparente les contraintes évoquées plus haut. Le travail rapporté dans ce mémoire a porté sur l’étude des contraintes inhérentes aux OppNets, et sur la proposition de solutions appropriées. Parmi les modèles de programmation usuels, certains ont été identifiés comme pouvant être utilisés dans le cadre des OppNets. Sur la base de ces divers modèles de programmation, des systèmes intergiciels opportunistes ont été mis en oeuvre. Ces systèmes supportent respectivement le modèle de messagerie distribuée (sur la base de files d’attentes et de "topics"), le modèle du tuple-space, et la résolution de consensus. Des implémentations complètes ont été réalisées, et le code source est distribué sous licence GPL (GNU General Public License). Ces systèmes ont été évalués par le biais d’expérimentations menées en conditions réelles et par simulation.
Type de document :
Thèse
Réseaux et télécommunications [cs.NI]. Université de Bretagne Sud, 2015. Français. < NNT : 2015LORIS372 >
Liste complète des métadonnées


https://hal.archives-ouvertes.fr/tel-01176026
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : mercredi 6 avril 2016 - 12:03:20
Dernière modification le : mercredi 2 août 2017 - 10:09:18
Document(s) archivé(s) le : jeudi 7 juillet 2016 - 16:44:21

Fichier

2015theseBenchiA.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01176026, version 2

Citation

Abdulkader Benchi. Support des applications distribuées dans les réseaux mobiles ad hoc à continuité partielle. Réseaux et télécommunications [cs.NI]. Université de Bretagne Sud, 2015. Français. < NNT : 2015LORIS372 >. <tel-01176026v2>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

231

Téléchargements du document

145