De l'amont vers l'aval : fonction et gestion des productions lithiques dans les réseaux d'échanges du Chasséen méridional

Résumé : Entre 4300 et 3500 avant notre ère, la diffusion du silex bédoulien en contexte chasséen a atteint une ampleur considérable. Ce silex, extrait des affleurements crétacés inférieurs du nord du Vaucluse a été mis en forme dans des ateliers spécialisés situés à proximité des gisements. Il a été ensuite exporté sous forme de lames non chauffées, mais aussi de nucléus chauffés préparés pour le débitage de lamelles par pression sur les sites consommateurs. Il s’agit, dans ce travail, de mieux cerner l’organisation des sociétés chasséennes, de l’amont vers l’aval des réseaux de diffusion, en abordant la question du renforcement des spécialisations artisanales qui en est l’un des aspects les plus marquants. Les productions sont abordées par le biais des réseaux, approche originale puisque jusqu’à maintenant les études ont concerné des sites isolés ou des corpus de sites au sein d’un terroir. La zone d’étude est vaste, et par conséquent nous avons fait le choix de nous concentrer sur les productions spécialisées communes à tous les sites, c'est-à-dire les productions lamino-lamellaires en silex bédoulien chauffé et non chauffé, mais aussi sur d’autres matériaux (silex oligocène, silex sénonien, silex de Los Monegros). Le corpus inclut des sites géographiquement positionnés de l’amont vers l’aval des réseaux et ayant accès aux productions spécialisées : le seul site producteur ayant fait l’objet d’une fouille méthodique (Saint-Martin, Vaucluse), des sites consommateurs (Les Moulins, Drôme ; L’Héritière, Bouches-du-Rhône et Saint-Antoine, Hérault), un site hypothétiquement central redistributeur (Auriac, Aude) et des sites aux marges de l’aire d’extension du Chasséen méridional (Saint-Michel-du-Touch et Château Percin, Haute-Garonne). Une méthodologie basée sur une approche tracéologique et un recours aux sciences des matériaux a permis dans un premier temps, de constater que le traitement thermique, par une modification de la porosité, provoque une baisse de la ténacité et a une incidence sur la fracturation et sur son cheminement.Il a pu être démontré que la modification des propriétés de la roche par la chauffe se traduit par une amélioration du pouvoir de coupe des tranchants des lamelles débitées sur silex bédoulien notamment par des mesures d'acuité des tranchants et par des séries de tests mécaniques ou d'utilisation en aveugle de lamelles chauffées ou non chauffées. L’analyse fonctionnelle a permis ensuite d’approfondir nos connaissances sur la place des productions spécialisées dans les sous-systèmes techniques, c'est-à-dire de comprendre comment et pour quelle finalité ces outils ont été utilisés. Enfin, la réflexion a été poussée sur des questions d’ordre plus général concernant l’organisation des réseaux d’échanges. Ces idées sont basées sur l’intégration plus ou moins forte des sites aux différents réseaux et mènent à des discussions concernant la complémentarité et le fonctionnement de ces réseaux.
Type de document :
Thèse
Archéologie et Préhistoire. Université Toulouse le Mirail - Toulouse II, 2013. Français. <NNT : 2013TOU20062>
Liste complète des métadonnées

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01124208
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : vendredi 6 mars 2015 - 05:46:52
Dernière modification le : vendredi 25 septembre 2015 - 01:06:48
Document(s) archivé(s) le : dimanche 7 juin 2015 - 14:00:26

Fichier

2013TOU20062.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01124208, version 1

Collections

Citation

Loïc Torchy. De l'amont vers l'aval : fonction et gestion des productions lithiques dans les réseaux d'échanges du Chasséen méridional. Archéologie et Préhistoire. Université Toulouse le Mirail - Toulouse II, 2013. Français. <NNT : 2013TOU20062>. <tel-01124208>

Partager

Métriques

Consultations de
la notice

587

Téléchargements du document

253