Invasion des côtes françaises par le mollusque exotique Crepidula fornicata : contribution de la dispersion larvaire et du système de reproduction au succès de la colonisation

Résumé : Le système de reproduction et les capacités de dispersion seraient des éléments prépondérants dans les processus d'expansion géographique des espèces. En raison du succès de la colonisation dans son aire d'introduction européenne, suite à son arrivée accidentelle à la fin du 19ème siècle, Crepidula fornicata est un modèle pertinent pour l'étude du processus d'expansion chez un mollusque exotique. Cette espèce hermaphrodite protandre, possédant une phase larvaire d'une durée de deux à quatre semaines a envahi la majeure partie des bassins conchylicoles français de la Manche et de l'Atlantique. Au cours de cette thèse, une approche s'appuyant sur des études empiriques de biologie et de génétique des populations a été utilisée, afin d'étudier trois facteurs pouvant expliquer la prolifération de C. fornicata sur le littoral : i) les vecteurs de la dispersion (vecteurs anthropiques vs. dispersion naturelle), ii) les modalités de recrutement local et iii) la distribution des morphes sexuels dans les populations et le comportement reproducteur. Bien que les activités humaines aient eu un rôle prédominant lors de l'installation initiale de cette espèce en favorisant notamment la récurrence des introductions, l'étude des flux de gènes, à l'aide de 8 locus enzymatiques et 5 locus microsatellites, à l'échelle i) des côtes françaises, ii) de la Manche et iii) du Golfe Normano-Breton indique que l'expansion de la crépidule sur le littoral s'explique surtout par la dispersion larvaire. L'analyse de la dynamique temporelle de quatre populations situées en baie du Mont-saint-Michel et en baie de Morlaix a mis en évidence que la répartition des mâles et des femelles dans les différentes classes d'âge favorise la reproduction entre les générations, un processus se traduisant par une homogénéité génétique entre les juvéniles et les adultes reproducteurs locaux. Des analyses de paternité sur des larves, à l'aide de 5 locus microsatellites, démontrent un fort taux de paternité multiple chez cette espèce, contribuant à maintenir une forte diversité génétique dans les populations. Globalement, les résultats de ces travaux montrent que la récurrence d'introduction, la dispersion à longue distance, la distribution des morphes sexuels dans la population et une reproduction locale efficace, associés à la tolérance écologique de cette espèce, expliquent le succès de l'installation de C. fornicata sur une large part des côtes de l'Atlantique et de la Manche.
Type de document :
Thèse
Biologie de la reproduction. Paris 6, 2004. Français
Liste complète des métadonnées

https://hal.sorbonne-universite.fr/tel-01115712
Contributeur : Novelenn Louise <>
Soumis le : mercredi 11 février 2015 - 16:13:27
Dernière modification le : jeudi 22 novembre 2018 - 14:33:13
Document(s) archivé(s) le : mardi 12 mai 2015 - 11:38:04

Fichier

Identifiants

  • HAL Id : tel-01115712, version 1

Collections

Citation

Lise Dupont. Invasion des côtes françaises par le mollusque exotique Crepidula fornicata : contribution de la dispersion larvaire et du système de reproduction au succès de la colonisation. Biologie de la reproduction. Paris 6, 2004. Français. 〈tel-01115712〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

408

Téléchargements de fichiers

1170