Approche transcriptomique pour identifier des protéines impliquées dans le fonctionnement de la symbiose Riftia pachyptila

Résumé : Le ver géant des sources hydrothermales Riftia pachyptila (Annélide Siboglinidae) possède des bactéries chimioautotrophes sulfo-oxydantes dans un organe interne spécialisé, le trophosome (TR). Ces symbiontes dépendent de l’hôte pour s’approvisionner en O2, CO2 et H2S, acquis du milieu au niveau du panache branchial (BR) du ver. Une approche moléculaire globale par Hybridation Soustractive Suppressive a été utilisée pour identifier des protéines impliquées dans les échanges de métabolites dans ces tissus. Quatre banques d’ADNc soustractives ont été constituées avec la paroi du corps (BW) comme tissu de référence (BR-BW, BW-BR, TR-BW, BW-TR). Plus de 700 séquences ont été obtenues avec environ 45 ADNc différents par banque, dont la moitié a pu être identifiée. Parmi les nombreux résultats obtenus, un nouveau transcrit d’anhydrase carbonique spécifiquement exprimé dans la branchie s’ajoute à celui déjà connu davantage exprimé dans le trophosome (résultats de PCR quantitative et FISH).
Type de document :
Thèse
Génomique, Transcriptomique et Protéomique [q-bio.GN]. Paris 6, 2007. Français
Liste complète des métadonnées

https://hal.sorbonne-universite.fr/tel-01112971
Contributeur : Novelenn Louise <>
Soumis le : mercredi 4 février 2015 - 09:13:27
Dernière modification le : jeudi 21 mars 2019 - 13:20:42
Document(s) archivé(s) le : mardi 5 mai 2015 - 10:20:53

Fichier

Identifiants

  • HAL Id : tel-01112971, version 1

Citation

Sophie Sanchez. Approche transcriptomique pour identifier des protéines impliquées dans le fonctionnement de la symbiose Riftia pachyptila. Génomique, Transcriptomique et Protéomique [q-bio.GN]. Paris 6, 2007. Français. 〈tel-01112971〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

248

Téléchargements de fichiers

329