Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

La construction de droits au séjour, l'affaire de qui ?

Abstract : S'il est un domaine où la sociologie des migrations a contribué à porter un éclairage et un questionnement renouvelé c'est bien sur le juridique en contexte de verrouillage. Des sociologues travaillant sur les migrations dites irrégulières, en suivant leur objet d'étude ont dû en passer par la sociologie du droit et plus précisément la sociologie des pratiques du droit. Et ce faisant, ils ont mis à l'épreuve sur leurs terrains des analyses et des questionnements sur les évolutions des pratiques du droit dans les sociétés contemporaines et dans des situations particulières. Dans cet article, nous avons choisi de nous appuyer sur les pièces contenues dans les dossiers d'une avocate défendant le droit au séjour de ses clients pour saisir et analyser les pratiques et les usages du droit des profanes. Que font les migrants et leurs soutiens qui en passent par la Justice et qu'est ce que cela nous dit des conceptions du droit, du juste et de la citoyenneté ?
Document type :
Journal articles
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01422098
Contributor : Marie-Thérèse Têtu <>
Submitted on : Friday, December 23, 2016 - 5:38:47 PM
Last modification on : Tuesday, April 14, 2020 - 3:36:03 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-01422098, version 1

Citation

Marie-Thérèse Têtu-Delage. La construction de droits au séjour, l'affaire de qui ?. Migrations Société, CIEMI, 2016. ⟨halshs-01422098⟩

Share

Metrics

Record views

173