Expertise réservée, expertise partagée: les professionnels de la dyslexie en France et au Royaume-Uni

Abstract : La dyslexie a un statut de problème public en France et au Royaume-Uni. Cet article est consacré aux conditions de la constitution d’un domaine d’expertise à ce propos dans les deux pays considérés. Il s’agit de comprendre comment le traitement spécifique de ce problème s’intègre à des domaines de compétences professionnelles et de mettre en évidence ainsi des spécificités nationales S’appuyant sur des données qualitatives variées (entretiens, observations, analyse documentaire) issues d’une enquête de terrain comparative, il montre, grâce à l’étude des différentes professions impliquées, que l’expertise est partagée au Royaume-Uni au sein de l’institution scolaire, tandis qu’elle est réservée en France à des professions du secteur sanitaire. Bien que les psychologues scolaires britanniques et les orthophonistes français aient des pratiques de diagnostic assez proches, les premiers entretiennent des liens étroits avec l’école et les pratiques pédagogiques ordinaires, tandis que les seconds, en tant que professionnels de santé, s’en distinguent.
Type de document :
Article dans une revue
Carrefours de l'éducation, Armand Colin, 2014, pp.95-109
Liste complète des métadonnées

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00975874
Contributeur : Marianne Woollven <>
Soumis le : mercredi 9 avril 2014 - 11:48:50
Dernière modification le : mercredi 31 octobre 2018 - 12:24:14

Identifiants

  • HAL Id : halshs-00975874, version 1

Citation

Marianne Woollven. Expertise réservée, expertise partagée: les professionnels de la dyslexie en France et au Royaume-Uni. Carrefours de l'éducation, Armand Colin, 2014, pp.95-109. 〈halshs-00975874〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

357