Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Analyse longitudinale et réduction de l'illusion biographique : Une discussion à partir des résultats de l'enquête longitudinale sur les univers culturels des adolescents (2002-2008)

Résumé : Il est d'usage de considérer que les enquêtes de panel permettent d'éviter, dans la saisie des transformations des pratiques et des représentations à l'échelle des biographies individuelles, les limites et les biais liés aux difficultés de remémoration (Auriat, 1996) et à " l'illusion biographique " (Bourdieu, 1986), auxquels exposeraient en revanche l'analyse biographique et les enquêtes rétrospectives (Baudelot, 1990). Dans cette communication, nous proposons de prendre ces biais comme objets de recherche à part entière (Safi, 2010), et d'engager une discussion des apports et des limites du recueil des données longitudinales, sur la base de l'expérience qu'a constituée pour nous l'enquête longitudinale sur les univers culturels des adolescents réalisée entre 2002 et 2008 à l'initiative du Ministère de la Culture (Octobre, Détrez, Mercklé et Berthomier, 2010) : au cours de celle-ci, près de 4 000 enfants, issus du Panel 1997 de l'Education nationale, donc tous scolarisés en CP en 1997, ont été interrogés par questionnaire sur leurs loisirs, leurs pratiques culturelles et leurs goûts, et cela tous les deux ans de la fin du primaire jusqu'aux années lycée. Cette communication entend mettre en évidence les liens étroits existant entre hypothèses de recherche - intérêt pour les processus et leur réversibilité, attention portée à la narration biographique y compris dans ses " incohérences " -, choix (cylindrage, imputation, corrections...) et contraintes (liées au décalage temporel entre la préparation des enquêtes et leur réalisation, mais aussi au souci de cohérence temporelle des interrogations) méthodologiques, tout en dépassant l'opposition entre longitudinal et rétrospectif. L'enquête " Enfance des Loisirs " permet en effet de revisiter certaines chausse-trappes conceptuelles, de " l'illusion biographique " à la construction de la " vérité statistique ", en passant par l'ethnocentrisme d'âge, voire le légitimisme sociologique ; elle ouvre sur une vision renouvelée des trajectoires et des parcours des individus - et des liens entre comportements et représentations des comportements - ainsi que des liens de causalité, dont l'approche longitudinale contribue à éclairer encore mieux la nature multidimensionnelle. Les données " quantitatives " produite par l'enquête longitudinale recèlent de ce point de vue une capacité " qualitative " à mettre en évidence à la fois les jeux de la subjectivité et de l'agency des enfants au fil du processus de grandissement, et les contraintes sociales sous lesquelles ses jeux se déroulent. Après avoir présenté l'enquête, ses objectifs, hypothèses et périmètres, mais aussi ses modalités concrètes de déroulement, la communication s'attardera sur trois points principaux. Le premier concerne l'exploration des transformations des goûts culturels et de l'impact de certains goûts sur les trajectoires, socialement situées, des goûts futurs. Nous poursuivrons ensuite la discussion de l'apparente " objectivité ou vérité " statistique de ces trajectoires par une déconstruction de l'effet biographique : la construction de la subjectivité passe parfois par des oublis volontaires ou non, qui construisent narrativement qui l'on est à tel âge, dans telle position sociale et selon son genre. Nous montrerons que ces " incohérences " déclaratives longitudinales (révélées par l'insertion de questions " rétrospectives " répétées dans les différentes vagues de l'enquête longitudinale), souvent traitées comme des erreurs à corriger statistiquement, sont en réalité riches de sens. Ces divers éléments nous mèneront enfin à une discussion plus large des concepts de processus et de causalité : leur caractère fragmentaire, réversible, labile, mais aussi leur caractère très local dans certains espaces de la vie sociale, parfois désynchronisés entre eux, incite à une réévaluation conjointe d'une part des concepts d'enfance et d'adolescence (ainsi que leurs découpages), et d'autre part des les linéaments habituels de " l'objectivité scientifique " en sciences sociales. Références bibliographiques Auriat Nathalie, 1996, Les défaillances de la mémoire humaine. Aspects cognitifs des enquêtes rétrospectives, Paris, Presses universitaires de France, INED, coll. " Travaux et documents ". Baudelot Christian, 1990, " L'âge rend-il plus savant ? Un exemple de biais de réponses dans les enquêtes ", Populations, Mélanges en l'honneur de Jacques Desabie, INSEE. Bourdieu Pierre, 1986, " L'illusion biographique ", Actes de la recherche en sciences sociales, n° 62-63, juin, pp. 69-72, http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/arss_0335-5322_1986_num_62_1_2317. Octobre Sylvie, Détrez Christine, Mercklé Pierre et Berthomier Nathalie, 2010, L'enfance des loisirs. trajectoires communes et parcours individuels de la fin du primaire aux années lycée, Paris, La Documentation française, coll. " Questions de culture ", http://pierremerckle.fr/2011/01/lenfance-des-loisirs. Safi Mirna, 2010, " La dimension temporelle des faits sociaux : l'enquête longitudinale ", in Paugam Serge (dir.), L'enquête sociologique, Paris, Presses universitaires de France, coll. " Quadrige Manuels ", pp. 311-332.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00961645
Contributor : Pierre Mercklé <>
Submitted on : Thursday, March 20, 2014 - 1:26:51 PM
Last modification on : Tuesday, April 14, 2020 - 3:36:03 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00961645, version 1

Citation

Pierre Mercklé, Sylvie Octobre. Analyse longitudinale et réduction de l'illusion biographique : Une discussion à partir des résultats de l'enquête longitudinale sur les univers culturels des adolescents (2002-2008). Famille, éducation et politique : apports et enjeux des études longitudinales, Jun 2014, Amiens, France. ⟨halshs-00961645⟩

Share

Metrics

Record views

666