Skip to Main content Skip to Navigation
New interface
Conference papers

Oui, voilà, exactement...voilà, c'est fait
Voilà, un présentatif? : Une étude de la valeur en conversation de voilà dans le corpus LanCom

Résumé : Cette communication se propose de montrer quelle peut être la contribution d'un corpus d'interactions verbales comme LanCom, à la fois à ce qu'on pourrait appeler une grammaire de la conversation, et à une grammaire communicative du français langue étrangère, à travers l'étude du présentatif voilà.

LanCom est un corpus différentiel natif/non natif constitué d'interactions verbales enregistrées pour moitié en Belgique néerlandophone (productions orales en langue française d'élèves non natifs filmés dans différents établissements secondaires), pour l'autre moitié en France (enregistrements de scènes faisant intervenir les mêmes types de transactions), et accessible sur Internet (http://bach.arts.kuleuven.ac.be/elicop).
La comparaison entre les productions orales des non-francophones et celles des francophones a une dimension heuristique intéressante, elle met souvent en lumière la manière dont se bricole l'interaction verbale en français (pour reprendre une expression de C. Kerbrat-Orecchioni qui parle de "bricolage interactif" in Les interactions verbales, 1990), notamment à travers l'emploi énonciatif de petits mots qui prennent une importance remarquable en conversation, comme le présentatif voilà. Cet emploi énonciatif de voilà est rarement mis en valeur dans les grammaires universitaires, et complètement ignoré des méthodes de français langue étrangère, qui citent voilà uniquement comme moyen pour présenter une personne. C'est ainsi que l'analyse des occurrences de voilà dans le corpus LanCom offre un contraste surprenant: tandis que le néerlandophone fait un usage quasi exclusif de voilà pour présenter une personne ou un objet présents dans la situation d'énonciation (Els voilà Nathalie une ancienne copine des scouts), les interactions entre francophones abondent en voilà, mais pas du tout avec sa valeur de "présentatif".
Si le présentatif voilà n'est pas utilisé par le francophone pour présenter quelqu'un, et rarement pour présenter quelque chose, il contribue en revanche à structurer l'interaction. Mais avec quelle valeur énonciative précisément? Une analyse détaillée des nombreuses occurrences du corpus permet de dresser une typologie de ses différents emplois en conversation, et de montrer que, au-delà de la diversité apparente de ses fonctions, voilà possède en fait une valeur sémantique et énonciative unique. Qu'il serve à ouvrir une énonciation (voilà je te présente Florian Philippot), qu'il fonctionne comme marque d'approbation/confirmation du dire d'autrui (j'ai vos coordonnées puisque je les ai dans l'annonce/voilà vous avez mon numéro de téléphone), ou encore comme marque de clôture de l'échange (voilà=donc il n'y a pas de problèmes / voilà monsieur), nous démontrerons que voilà est l'expression d'un consensus entre les interlocuteurs fondé sur un savoir commun, une histoire conversationnelle partagée. Dans ce sens, il serait à rapprocher, non de son doublet le présentatif voici, qui a un emploi beaucoup plus restreint en conversation, mais du morphème adverbial là. Ainsi, au niveau conversationnel, nous verrons qu'il s'agit d'un marqueur spécifique de coopération interactionnelle employé très fréquemment chez les francophones, peu étudié en linguistique ou de manière superficielle, et totalement absent des méthodes de français langue étrangère et des interactions entre non-francophones du corpus (qui utilisent invariablement oui et ok). Or dans le cadre de l'apprentissage du français langue étrangère, il serait pourtant profitable d'enseigner la valeur interactionnelle et énonciative de voilà pour atténuer cette impression de raideur que conserve souvent le parler du non-francophone.

Cette étude n'est que le préambule à une plus vaste recherche : l'étude sémantico-pragmatique des marques d'assentiment dans les interactions du corpus LanCom : oui, bien sûr, d'accord, ok, voilà, ont-ils la même valeur? Quelle application peut en tirer la didactique du français langue étrangère? A suivre...
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00125146
Contributor : Juliette Delahaie Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, January 18, 2007 - 10:41:35 AM
Last modification on : Tuesday, May 10, 2022 - 4:00:11 PM

Identifiers

  • HAL Id : halshs-00125146, version 1

Citation

Juliette Delahaie. Oui, voilà, exactement...voilà, c'est fait
Voilà, un présentatif? : Une étude de la valeur en conversation de voilà dans le corpus LanCom. Journée Jeunes Chercheurs en Linguistique Appliquée de l'AFLA, Oct 2005, PARIS, France. ⟨halshs-00125146⟩

Share

Metrics

Record views

238