Evolution saisonnière des caractéristiques (spectrofluorescence, chromatographie d'exclusion) des matières organiques dans les eaux des lacs périalpins (Annecy, Léman) et de leurs affluents

Résumé : Les écosystèmes aquatiques reçoivent des apports conséquents de matière organique d'origine terrestre qui pourraient, lorsqu'ils sont intégrés dans les réseaux trophiques, soutenir une part significative de la production secondaire et piscicole de ces écosystèmes ou modifier la structure des communautés. Les études relatives à l'impact fonctionnel des apports d'origine terrestre aux écosystèmes lacustres sont, jusqu'à présent, essentiellement centrées sur les lacs peu profonds des boucliers scandinaves et Nord-américains. Les connaissances sont encore sporadiques en ce qui concerne les lacs profonds, dans lesquels la contribution du carbone d'origine terrestre n'a encore été que peu quantifiée. L'étude de la part prise par les apports allochtones dans le fonctionnement du système semble plus particulièrement pertinente dans les milieux en voie de réoligotrophisation, milieux dont ils pourraient maintenir la productivité. Dans le cadre d'une étude préalable sur les possibilités de distinguer les matières organiques d'origine terrestre dans les écosystèmes lacustres, un suivi mensuel des caractéristiques des MOD aquatiques dans la masse d'eau lacustre et dans les affluents a été mis en place. Des échantillons du niveau 0-20 m ont été prélevés dans le centre des lacs d'Annecy et du Léman de mars 2007 à mars 2008. Parallèlement des échantillons ont été prélevés dans la zone littorale du lac Léman et dans un certain nombre d'affluent des deux lacs. Les échantillons prélevés et filtrés à 0.2μm ont été analysés en utilisant les outils suivants : analyseur de DOC, spectrométre UV-visible, spectroscope de fluorescences 3D, chromatographie d'exclusion stérique. Les résultats mettent en évidence que les spectres de fluorométrie 3D peuvent constituer des signatures des différentes eaux. Les caractéristiques des MO fluorescentes apparaissent en effets bien distinctes : - prédominance des substances humiques dans les apports (indice HIX élevé) - importance des pics liés à la production récente de MO (pic γ de fluorescence) dans les eaux du centre des lacs - importance de l'activité biologique dans les zones littorales directement sous l'influence d'une rivière On constate par ailleurs une très nette évolution de la taille moyenne et de la distribution des familles de tailles de molécules au cours de la saison dans les eaux des lacs (diminution de la taille moyenne lors des pics de production printanier et estivaux) mais également dans les eaux des affluents). Ces résultats préliminaires mettent enfin en évidence le besoin d'études intégrées des matières organiques dans les écosystèmes lacustres avec une nécessaire combinaison d'approches analytiques diverses (spectroscopique, chromatographique mais aussi biomarqueurs) pour comprendre les interactions entre matières organiques autochtones et allochtones dans ces écosystèmes.
Type de document :
Communication dans un congrès
Colloque RESMO, 2009, St Maximin, France
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/halsde-00358860
Contributeur : Isabelle Chkouki <>
Soumis le : mercredi 4 février 2009 - 16:40:27
Dernière modification le : mercredi 25 juillet 2018 - 01:23:37

Identifiants

  • HAL Id : halsde-00358860, version 1

Collections

Citation

Jérôme Poulenard, E. Parlanti, Jérôme Lazzarotto, Bernard Fanget, Yves Perrette, et al.. Evolution saisonnière des caractéristiques (spectrofluorescence, chromatographie d'exclusion) des matières organiques dans les eaux des lacs périalpins (Annecy, Léman) et de leurs affluents. Colloque RESMO, 2009, St Maximin, France. 〈halsde-00358860〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

175