Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

« Commencer la dynastie des Robinsons africains » ? Le filigrane de Robinson Crusoe dans Cinq semaines en ballon et Aventures de trois Russes et de trois Anglais dans l’Afrique australe

Résumé : Jules Verne a écrit les Voyages extraordinaires près d’une bibliothèque contenant une édition de Robinson Crusoé ainsi que des robinsonnades destinées aux adultes et aux enfants. Lui-même a raconté les aventures de naufragés aménageant des îles désertes dans cinq récits qui s’inscrivent dans ce cadre générique. En marge de ceux-ci, Cinq semaines en ballon et Aventures de trois Russes et de trois Anglais dans l’Afrique australe font partie des volumes des Voyages extraordinaires qui montrent combien l’inspiration de Jules Verne est nourrie par le souvenir du récit de Daniel Defoe. Le romancier français se sert de ce palimpseste pour mieux définir l’originalité de sa propre mise en fiction du monde. En se référant aux aventures de Robinson Crusoé, en soulignant ainsi qu’il situe ses œuvres dans un espace intertextuel composé, non seulement de récits de voyages et d’ouvrages scientifiques, mais aussi de pures fictions, l’auteur des Voyages extraordinaires délimite son territoire littéraire comme étant celui du romance. En réinterprétant les principales péripéties du roman de Defoe, - la mise en valeur d’un territoire jugé providentiel par le naufragé, la rencontre de l’Occidental et du cannibale, les alliances et les affrontements de Robinson et de différents Européens qui font intrusion sur l’île d’abord déserte -, il offre un regard moins optimiste que son prédécesseur anglais, cent cinquante ans avant lui, sur l’avenir d’un globe offert aux appétits occidentaux. Par contraste avec Defoe, il évalue de manière ambiguë la civilisation à laquelle il appartient en introduisant des dissonances dans ses récits construits autour d’inventeurs et de savants qui se lancent dans l’aventure pour faire triompher la science. Tandis que certains de ses personnages présentent sous un jour peu enviable une civilisation reposant sur la technique et l’industrie, d’autres révèlent que le savoir européen le plus moderne peut recouvrir une sauvagerie archaïque et destructrice. Le romancier propose, même, dans Aventures de trois Russes et de trois Anglais dans l’Afrique australe, l’hypothèse d’un Robinson converti au cannibalisme et celle d’un représentant de la « race » européenne bien proche de l’espèce simiesque. Passant par le détour de l’Afrique australe pour représenter des conflits qui se sont déroulés sur le sol européen, il place au cœur de l’actuel Bostwana un épisode de siège et d’assaut repoussé par les tirs d’une mitrailleuse anachronique dans son histoire située pendant la guerre de Crimée. L’épisode évoque, tout à la fois, la prise de la tour de Malakoff qui met fin au siège de la grande cité-forteresse de Sébastopol, la résistance de Paris face aux armées allemandes qui ont encerclé la capitale du 19 septembre 1870 au 28 janvier 1871, la semaine sanglante pendant laquelle Versaillais et Communards ont fait usage de la Gatling dans Paris incendié. Au cœur d’un terrible affrontement entre des Occidentaux et des indigènes fictifs qui incarnent des belligérants européens bien réels quant à eux, la mitrailleuse du roman révèle la puissance meurtrière sans précédent qui est désormais celle de l’armement européen.
Document type :
Book sections
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02870472
Contributor : Isabelle Guillaume <>
Submitted on : Tuesday, June 16, 2020 - 5:04:00 PM
Last modification on : Wednesday, June 17, 2020 - 3:35:04 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02870472, version 1

Citation

Isabelle Guillaume. « Commencer la dynastie des Robinsons africains » ? Le filigrane de Robinson Crusoe dans Cinq semaines en ballon et Aventures de trois Russes et de trois Anglais dans l’Afrique australe. Jules Verne et Robinson, Éditions Coiffard, pp.42-50, 2020. ⟨hal-02870472⟩

Share

Metrics

Record views

8