LE VOISEMENT DANS LE GWOKA : ENTRE LE PARLÉ ET LE CHANTÉ

Résumé : Genre musical né en Guadeloupe au XVII ème siècle avec l'esclavage transatlantique, transmis de génération en gé-nération, le gwoka s'appuie sur le triptyque tambour, chant et danse-Accordant une large place à la voix, il est ex-clusivement chanté en langue créole. La présente contribution se propose de mettre en lumière la place du voi-sement dans le chant gwoka. Deux textes chantés et par-lés seront analysés conjointement au niveau des spectro-grammes pour une analyse précise du voisement. D'autres textes seront également étudiés pour une meilleure validation des résultats quantitatifs. Cette démarche a pour but d'observer les similitudes pouvant exister entre les diffé-rents interprètes au niveau de la diction, de la prononcia-tion des mots en langue créole et de dégager les éléments liés au voisement. Notre hypothèse part du principe qu'il existe une grande différence entre la voix parlée et la voix chantée, le créole étant une langue très voisée et à conso-nance nasale.
Complete list of metadatas

Cited literature [21 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02308865
Contributor : Marie Tahon <>
Submitted on : Tuesday, October 8, 2019 - 5:44:23 PM
Last modification on : Friday, October 11, 2019 - 1:24:02 AM

File

JIM_Sitchet_Tahon_pp153-159.pd...
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

  • HAL Id : hal-02308865, version 1

Citation

Pierre-Eugène Sitchet, Marie Tahon. LE VOISEMENT DANS LE GWOKA : ENTRE LE PARLÉ ET LE CHANTÉ. Journées d'Informatique Musicale (JIM), Mar 2016, Albi, France. ⟨hal-02308865⟩

Share

Metrics

Record views

24

Files downloads

9