Les instruments chanteurs

Résumé : Les instruments chanteurs a synthèse ou l'analyse-synthèse de la voix chantée est un sujet de recherche déjà ancien. La voix chan-tée a été synthétisée dès les premières tentatives de synthèse numérique de la parole dans les années 1960. Le propos de cet article est de présenter le principe de fonctionnement des instruments chanteurs que nous avons développés au cours des dernières années, et de discuter des applications et de l'ave-nir de cette approche. Comme la place manque pour détailler tous ces travaux, une liste de publications en fin d'article permettra au lecteur curieux d'appro-fondir le sujet. Les instruments ont été utilisés dans divers concerts et des exemples sonores se trouvent facilement sur la toile. Résumé Les instruments chanteurs sont nés de la rencontre entre synthèse vocale et nouvelles interfaces pour l'interaction humain-machine. La voix n'est pas un instrument de musique, car il n'y a pas d'objet externe mis en jeu par les membres ou par le souffle. La synthèse numérique permet pour la première fois une coupure entre le sujet et sa voix, en construisant des instruments chanteurs manipulés par les mains, les pieds, ou par toutes sortes d'interfaces humain-machine. Cependant, les possibilités de contrôle des instruments chanteurs sont encore limitées à certains aspects, car une transposition des gestes internes du chant effectués par l'appareil vocal en gestes externes des membres ne va pas de soi. Certains gestes sont analogues, d'autres sont médiatisés par un espace perceptif. Les travaux menés sur trois instruments chanteurs sont présentés : le contrôle de l'intonation par un stylet sur une tablette graphique et des gestes d'écriture ; le contrôle des voyelles et de la qualité vocale sur une surface ; le contrôle bimanuel de l'articulation consonantique ; le contrôle syllabique du rythme. Les modèles de synthèse sous-jacents utilisent soit la simulation du modèle source-filtre, soit la modification d'échantillons préenregistrés et étiquetés. Le contrôle des instruments chanteurs est multimodal, impliquant l'ouïe ainsi que la vue, le toucher, et la kinesthésie. Cette combinaison sensorielle et motrice permet dans certains cas de rendre les instruments chanteurs plus justes et précis que la voix, la vue privilégiant les aspects mélodiques et l'audition les aspects rythmiques. Miroir de la voix, l'instrument chanteur autorise toutes sortes de spéculations : musicales bien sûr, avec le Chorus Digitalis, choeur de voix de synthèse, mais aussi pour l'analyse des pratiques vocales, pour l'éducation ou la rééducation, en renforçant l'apprentissage de gestes vocaux par des traces visuelles, des gestes manuels ou corporels. Le statut symbolique de la voix est également affecté par la possibilité de contrôler et de produire le son vocal en dehors du corps : corps augmenté, mise en scène de l'expression vocale, double de la voix, jeu de la voix d'un ou d'une autre. Abstract Singing instruments are the result of the encounter between voice synthesis and new interfaces for human-computer interaction. Voice is not a musical instrument, since it does not involve an external object stimulated by limbs or breathe. In contrast, digital synthesis allows for the first time to separate the subject from its voice, by building singing instruments manipulated by hands, feet, or any human-computer interface. However, possibilities for singing instruments control are still limited to some aspects, as the transposition from internal singing gestures realised by the vocal apparatus to external gestures is not trivial. Some gestures are analogous, while others are transposed in perceptive spaces. Related work realised on three singing instruments is introduced: the intonation control by a stylus on a graphic tablet and writing gestures; the vocalic and voice quality controls on a surface; the bi-manual control of consonantal articulation; the rhythmic control of syllables. The underlying voice production models use either the simulation of a source-filter model, or the modification of pre-recorded and labelled samples. The control of singing instruments is multi-modal, involving hearing, sight, touch, and kinaesthesia. In some extent, this sensorimotor combination allows the singing instrument to be more accurate and precise than natural voice: the sight favouring melodic aspects while hearing being more related to rhythmic aspects. Mirror of voice, the singing instrument allows any kind of speculation: indubitably musical with Chorus Digitalis, a choir of synthesised voices, but also for the analysis of vocal practices, for education or re-education by strengthening the learning of vocal gestures through uses of visual traces, and manual and corporal gestures. Finally, the symbolic status of voice is also affected by the possibility to produce a vocal sound from outside the body: augmented body, staging of vocal expression, voice double, play of someone else's voice.
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02025861
Contributor : Christophe d'Alessandro <>
Submitted on : Tuesday, February 19, 2019 - 9:22:55 PM
Last modification on : Wednesday, May 15, 2019 - 4:12:05 AM
Long-term archiving on : Monday, May 20, 2019 - 4:52:51 PM

File

 Restricted access
To satisfy the distribution rights of the publisher, the document is embargoed until : 2020-02-19

Please log in to resquest access to the document

Identifiers

  • HAL Id : hal-02025861, version 1

Citation

Christophe d'Alessandro, Samuel Delalez, Boris Doval, Lionel Feugère, Olivier Perrotin. Les instruments chanteurs. Acoustique et Techniques : trimestriel d'information des professionnels de l'acoustique, Neuilly-sur-Seine : Centre d'information et de documentation sur le bruit, 2019, 89, pp.36-43. ⟨hal-02025861⟩

Share

Metrics

Record views

412