Répétition et signifiance. L'invention poétique

Véronique Magri 1, 2
1 BCL, équipe Logométrie : corpus, traitements, modèles
BCL - Bases, Corpus, Langage (UMR 7320 - UNS / CNRS)
2 BCL, équipe Linguistique de l’énonciation
BCL - Bases, Corpus, Langage (UMR 7320 - UNS / CNRS)
Abstract : Ce volume s’inscrit dans une recherche sur la répétition déjà jalonnée par deux publications : « Pragmatique de la répétition » (Magri-Mourgues & Rabatel 2014) et « Répétitions et genres » (Magri-Mourgues & Rabatel 2015). L’analyse linguistique et pragmatique des figures de répétition dans divers genres a confirmé l’hypothèse d’un conditionnement générique de ses ressorts et de ses effets. La répétition a été distinguée de procédés connexes comme la réitération, la reprise, la réduplication, la récurrence, autant de termes qui signalent un retour énonciatif du dire sur un dit antérieur. Les contributions de ce volume reviennent sur la différence et la complémentarité entre la répétition, strictement définie comme reprise d’un matériau langagier – toute reprise s’accompagnant nécessairement d’une variation du même – et la reformulation, fondée sur le principe de substitution. On tient la répétition pour un trait constitutif de la poésie. Cette propriété a été formalisée à travers la notion de fonction poétique selon des règles d’équivalence, prosodiques, phoniques, syntaxiques, sémantiques. « L’équivalence est promue au rang de procédé constitutif de la séquence » (Jakobson 1963 : 220). Son principe de projection paradigmatique trouve une illustration structurelle dans la poésie versifiée, dont le code impose le retour du même selon les exigences de l’isométrie et de la rime au niveau du vers, de la construction strophique au niveau du poème. Mais la fonction poétique, conçue en termes de dominante parmi les fonctions du langage, ne se restreint pas aux formes versifiées. Et le discours manifeste plus radicalement les ressorts de sa poéticité quand il s’affranchit du code de versification. D’où la proposition de privilégier des corpus ni métrés, ni rimés pour renouveler l’approche de la répétition et étudier, sous l’angle de l’invention poétique, son rôle dans la configuration et l’interprétation des textes. L’attention s’est donc portée surtout sur des œuvres modernes, du XIXe siècle à aujourd’hui, y compris des formes d’expression contemporaines comme le rap et le slam. Mais l’ouvrage offre aussi une incursion dans un genre médiéval comme le prosimètre, où le voisinage de la prose et du vers permet de spécifier par contraste le rôle de la répétition dans les deux formes d’écriture.
Type de document :
Direction d'ouvrage, Proceedings, Dossier
Véronique Magri; Philippe Wahl. Lambert-Lucas, 2019, Etudes linguistiques et textuelles, 〈http://crem.univ-lorraine.fr/edition-publications/collections/etudes-linguistiques-et-textuelles〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01970477
Contributeur : Véronique Magri <>
Soumis le : samedi 5 janvier 2019 - 12:29:37
Dernière modification le : lundi 7 janvier 2019 - 08:50:48

Identifiants

  • HAL Id : hal-01970477, version 1

Collections

Citation

Véronique Magri. Répétition et signifiance. L'invention poétique. Véronique Magri; Philippe Wahl. Lambert-Lucas, 2019, Etudes linguistiques et textuelles, 〈http://crem.univ-lorraine.fr/edition-publications/collections/etudes-linguistiques-et-textuelles〉. 〈hal-01970477〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

15