"Pour que tu saches ce que les vieilles savent". Vetule, obstetrices : la place des figures soignantes féminines chez Antonio Guaineri (v.1390-1458)

Résumé : Cette communication se propose d’étudier deux figures soignantes féminines évoquées dans le De matricibus d’Antonio Guaineri : l’obstetrix, sage-femme dotée de connaissances parfois empiriques, et la vetula, vieille femme au savoir occulte. Traditionnellement investies d’un rôle particulier dans les domaines de la sexualité, de la gynécologie et de l’obstétrique, ces femmes restent tributaires du médecin, qui soulignent leur incompétence, ou des pouvoirs maléfiques susceptibles de blesser la patiente et l’enfant qu’elle porte. Enfin, lorsqu’il est nécessaire d’exécuter des gestes gynécologiques, ces femmes deviennent indispensables. Les actions thérapeutiques explicites qu’elles accomplissent sont bien souvent ambigües, que l’obstetrix réalise des touchers vaginaux ou que la vetula administre des traitements abortifs. Parce qu’il ne peut – ou ne veut – effectuer ces gestes, le médecin devient simple spectateur, enfin de déterminer quelle place occupent ces femmes dans la sphère médicale, et quels actes thérapeutiques leurs sont réservés.
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01903756
Contributor : Estela Bonnaffoux <>
Submitted on : Wednesday, October 24, 2018 - 3:55:17 PM
Last modification on : Wednesday, November 6, 2019 - 1:48:05 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01903756, version 1

Collections

Citation

Estela Bonnaffoux. "Pour que tu saches ce que les vieilles savent". Vetule, obstetrices : la place des figures soignantes féminines chez Antonio Guaineri (v.1390-1458). Les femmes et le travail du Moyen Âge à nos jours, CRIHAM, Apr 2018, Poitiers, France. ⟨hal-01903756⟩

Share

Metrics

Record views

23