Economies, spatialités et urbanités du pain : Explorations dans la métropole grenobloise

Résumé : A l'heure de la mondialisation et de l'urbanisation des modes de vie, le pain continue d'être présent dans la quotidien et l'imaginaire des Français. Mais le divorce entre le mythe et la réalité n'a jamais été aussi flagrant. Le pain est d'avantage porteur de sens que de connaissances. Sa dimension symbolique et son poids culturel sont tels que sa matérialité, sa spatialité, sa durabilité, sont relativement peu connues et rarement questionnées. Pourtant comme le reste de notre alimentation, le pain est le produit d'un processus d'industrialisation. Le pain s'en trouve profondément modifié et avec lui les territoires de sa fabrique, de sa commercialisation et de sa consommation. Cette communication propose de donner à voir ces territoires du pain à la fois dans leur forme urbaine et dans leur potentiel d'urbanité. Pour comprendre ces spatialités, une exploration de la métropole de Grenoble sera proposée1. Où et comment peut-on y acheter du pain ? D'où la farine vient-elle ? De quelles terres agricoles ? Cartographie, traitement d’archives et de données spatiales, arpentage et analyse sensible constitue la base de nos réponses. La boulangerie artisanale, de centre-ville souvent, véritable image d'Epinal, fait partie d'une offre disparate où les supermarchés où il y a toujours du pain, les boulangeries industrielles de zones artisanales périurbaines où le pain est toujours chaud et où on a à peine besoin de descendre de voiture et la boulangerie de quartier qui fait pourtant exactement le même pain que dans les villes voisines, coexistent dans un même espace dépourvu d'avenir commun. Révéler les déserts alimentaires – urbains ou ruraux – où le pain se fait rare est aussi une manière de rendre compte d'injustices spatiales. De plus, on montrera que les fractures spatiales se doublent de fractures culturelles qui mettent en jeu des conceptions différentes de la vie individuelle et collective. Des paysans-boulangers aux minoteries artisanales en passant par les fours à pain communaux, les nouvelles économies locales du pain seront alors présentées et analysées. Il existe en effet une demande sociale en faveur d’une alimentation durable, c’est à dire viable sur le plan économique et social, plus respectueuse de l’environnement, de la santé et des diversités culturelles. Nous faisons ici l’hypothèse qu’une meilleure compréhension des formes urbaines contemporaines est indispensable à l’émergence, la consolidation et à la structuration d’une alimentation durable. En d'autres termes, à partir de l'exemple du pain à et autour de Grenoble nous chercherons à savoir quelles formes urbaines et rurales pour une alimentation durable.
Type de document :
Communication dans un congrès
Guillot, Xavier; Versteegh, Pieter. Transitiosn économiques et nouvelles ruralités, May 2017, Sabres, France. 2018
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [6 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01735451
Contributeur : Jennifer Buyck <>
Soumis le : jeudi 15 mars 2018 - 23:37:58
Dernière modification le : mercredi 27 février 2019 - 22:56:18
Document(s) archivé(s) le : mardi 11 septembre 2018 - 02:43:08

Fichier

BUYCK-article.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01735451, version 1

Collections

Citation

Jennifer Buyck, Théo Courcoux. Economies, spatialités et urbanités du pain : Explorations dans la métropole grenobloise. Guillot, Xavier; Versteegh, Pieter. Transitiosn économiques et nouvelles ruralités, May 2017, Sabres, France. 2018. 〈hal-01735451〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

172

Téléchargements de fichiers

40