Erreurs en la matière ? A propos du recours parfois déroutant à la référence mythologique (ou non) dans la poésie lyrique au XIVe siècle

Abstract : Dans certaines pièces lyriques – des ballades, principalement – du XIVe siècle, les unes anonymes, les autres constituant les pièces d’un étonnant échange poétique, vers 1340, entre Jean de Le Mote, Philippe de Vitry et un certain Jean Campion, peut se laisser déceler un recours quelque peu déroutant à la référence mythologique ou pseudo-mythologique, savante ou non, attestée ou inventée. Quel est « l’aigle Theseüs » dont parle un « serventois amoureux » conservé dans le ms. 902 de la bibliothèque de l’Université de Pennsylvanie ; qui est cette « Tholomee » dont il est question dans une des ballades de Jean Froissart ; à quelle Hélène Jean de Le Mote fait-il référence dans une autre ? Sans avoir la prétention de parvenir à dépister toutes ces erreurs, volontaires ou non, en la matière, ni à résoudre toutes les énigmes ainsi suscitées, la présente étude voudrait avant tout attirer l’attention sur un trait qui, quoique marginal, n’en est pas moins révélateur de certaines évolutions du lyrisme au XIVe siècle, notamment dans ses rapports avec la poetrie, définie par Jacques Legrand dans son Archiloge Sophie comme la « science qui aprent a faindre et a faire fictions fondees en raison ».
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01651256
Contributor : Silvère Menegaldo <>
Submitted on : Tuesday, November 28, 2017 - 6:25:26 PM
Last modification on : Wednesday, November 6, 2019 - 1:48:05 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01651256, version 1

Collections

Citation

Silvère Menegaldo. Erreurs en la matière ? A propos du recours parfois déroutant à la référence mythologique (ou non) dans la poésie lyrique au XIVe siècle. Ferlampin-Acher, Christine; Girbea, Catalina. Matières à débat. La notion de « matiere » littéraire dans la littérature médiévale, Presses universitaires de Rennes, pp.615-630, 2017. ⟨hal-01651256⟩

Share

Metrics

Record views

64