Le projet "Britick Islands" : les îles bretonnes comme laboratoires naturels pour étudier l'influence de la composition des communautés d'hôtes-vertébrés sur celles des tiques et des microorganismes hébergés/transmis

Résumé : Etant donné l’implication de très nombreuses espèces de vertébrés hôtes (faune sauvage ou animaux de rente) à la fois comme réservoir d’agents pathogènes mais aussi comme « hôte de nourrissage » des tiques, la compréhension de l’épidémiologie des maladies à tiques passe nécessairement par la prise en compte des relations à l’intérieur des communautés que constituent ces assemblages d’espèces (et non des « simples » relations entre 3 espèces prises isolément : 1 vecteur / 1 hôte / 1 pathogène). Cependant, la diversité de ces communautés les rendent difficilement appréhendables dans leur globalité car elles comprennent un grand nombre d’espèces dans chacun de ces 3 compartiments (plusieurs centaines pour les vertébrés, une quarantaine pour les tiques et plusieurs dizaines pour les microorganismes hébergés – virus, bactéries, protozoaires). Par ailleurs, pour certaines espèces comme le chevreuil, dont on sait qu’il constitue un hôte majeur pour le gorgement d’Ixodes ricinus, il est quasiment impossible de trouver des localités sur le continent où cette espèce n’est pas présente, rendant difficile la caractérisation de son rôle dans l’épidémiologie des maladies transmises par cette tique. Nous souhaitons donc profiter de l’existence d’écosystèmes « simplifiés » dans les îles, notamment en Bretagne, où les richesses spécifiques en mammifères varient en fonction notamment de leur surface, de leur distance au continent, de la présence de l’homme pour étudier l’épidémiologie de ces maladies infectieuses à l’échelle des communautés. Nous souhaitons ainsi d’abord caractériser la richesse spécifique en vertébrés hôtes, en tiques et en microorganismes hébergés (pathogènes, symbiotes…) dans ces différentes îles, ainsi que dans des stations sur le continent, prises comme référence. Puis nous analyserons les patrons de présence / absence des différentes espèces observées afin de répondre à des questions comme : (1) Existe‐t‐il des espèces de vertébrés indispensables à la présence de chacune des espèces de tiques / de microorganismes observés ? (2) Faut‐il une taille minimale de populations de ces hôtes pour permettre l’installation et le maintien d’une population de tiques / de microorganismes ? (3) Certaines tiques jouent‐elles le rôle de « passerelles » entre différentes espèces d’hôtes pour la transmission de microorganismes ? La situation particulière des écosystèmes insulaires permettra également de quantifier plus précisément l’intensité des flux de gènes entre les populations (de tiques et de microorganismes) de ces différentes îles ainsi que leur diversité génétique. Après la phase initiale de réflexion pour le montage de ce projet, d’inventaire des connaissances sur ces îles, des premières prospections afin d’étudier la faisabilité du projet et de sélectionner les îles qui seront étudiées, nous sommes actuellement dans la phase de recherche de financements.
Type de document :
Poster
13ème réunion du GROUPE DE TRAVAIL "TIQUES ET MALADIES A TIQUES" AU SEIN DU "RESEAU ECOLOGIE DES INTERACTIONS DURABLES", Mar 2017, Nantes, France. 17 p., 2017
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01602786
Contributeur : Archive Ouverte Prodinra <>
Soumis le : lundi 2 octobre 2017 - 19:15:23
Dernière modification le : mercredi 4 octobre 2017 - 01:13:33

Identifiants

  • HAL Id : hal-01602786, version 1
  • PRODINRA : 405407

Collections

Citation

Olivier Plantard, Alain Butet, Albert Agoulon, Suzanne Bastian, Thierry Hoch, et al.. Le projet "Britick Islands" : les îles bretonnes comme laboratoires naturels pour étudier l'influence de la composition des communautés d'hôtes-vertébrés sur celles des tiques et des microorganismes hébergés/transmis. 13ème réunion du GROUPE DE TRAVAIL "TIQUES ET MALADIES A TIQUES" AU SEIN DU "RESEAU ECOLOGIE DES INTERACTIONS DURABLES", Mar 2017, Nantes, France. 17 p., 2017. 〈hal-01602786〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

22