Morphométrie des espaces urbains et expression d'un ressenti d'agrément : approche de la notion de bien-être par la quantification informationnelle du bassin de visibilité du piéton

Résumé : La genèse de nos travaux, le projet Ambioflux avait pour objectif d'étudier le ressenti des ambiances urbaines en situation de mobilité douce (déplacement piéton). Dans le cadre de ce projet, nous avons constaté que, pour un promeneur en situation de dérive (au sens de la théorie éponyme des situationnistes), certains indicateurs de morphométrie du bassin de visibilité du piéton peuvent être corrélés avec les préférences individuelles révélées par la fréquentation des parcours. En posant l'hypothèse que la morphologie du paysage contribue à organiser l'émergence d'"attracteurs d'ambiance", les perspectives de recherche décrites ici visent à fournir des éléments de caractérisation, de quantification et de représentation par le biais d'une déclinaison de "cartographie sensible", utiles à la programmation d'espaces urbains à haute qualité ambiantale. Dans cet objectif, nous produisons un ensemble de géo-traitements permettant de mettre en perspective les qualités spatiales intrinsèques des lieux - le genius loci - avec la prégnance de certaines dimensions sensorielles dans le souvenir du lieu (empreintes mnésiques) pour le sujet-promeneur. Pour instrumenter ces deux approches du vécu paysager, trois dominantes d’ambiance ont été étudiées : l'animation, le végétal et la dimension proxémique. Ces trois dominantes ont été estimées à l'aide de processus d'enquêtes assortis de captations photographiques, phonographiques, etc. Un post-traitement statistique (classifications spontanées et typomorphologies à partir de matrices de similarité) et informationnel (niveau d'entropie de Shannon) a permis d'évaluer leurs prégnances relatives sur l'ensemble de la sphère perceptive. Par jointures spatiales, des corrélations ont été établies entre la part déclarative/iconographique et la configuration spatiale des lieux traversés. Cette mise en relation de la représentation symbolique des lieux et de la configuration réelle des lieux permet de s'acheminer vers une qualification de la notion d'agrément paysager.
Type de document :
Communication dans un congrès
5e CONGRÈS NATIONAL EN SANTÉ-ENVIRONNEMENT Paysage, Urbanisme et Santé, Nov 2014, Rennes, France. 〈http://www.sfse.org/FR/congres/congres_2014.asp〉
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01535997
Contributeur : Philippe Woloszyn <>
Soumis le : vendredi 9 juin 2017 - 19:38:13
Dernière modification le : lundi 4 mars 2019 - 13:06:02

Identifiants

  • HAL Id : hal-01535997, version 1

Citation

Philippe Woloszyn, Thomas Leduc, Frédéric Luckel. Morphométrie des espaces urbains et expression d'un ressenti d'agrément : approche de la notion de bien-être par la quantification informationnelle du bassin de visibilité du piéton. 5e CONGRÈS NATIONAL EN SANTÉ-ENVIRONNEMENT Paysage, Urbanisme et Santé, Nov 2014, Rennes, France. 〈http://www.sfse.org/FR/congres/congres_2014.asp〉. 〈hal-01535997〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

279