Droit et morale dans la Théorie pure du droit de Hans Kelsen : vade mecum quasi positiviste

Résumé : Cette contribution propose de revenir au texte même de la Théorie pure du droit, pour dissiper quelques malentendus fréquents quant aux conceptions de Hans KELSEN – et donc par extension du positivisme – sur la morale et ses rapports avec le droit. Le texte permet dans un premier temps d’identifier les fondements et les critères de distinction du droit et de la morale consacrés par l’auteur, avant d’envisager dans un second temps la nature des rapports qui s’établissent entre chacun de ces deux ordres normatifs. L’article souligne que si la délimitation du droit et de la morale est particulièrement fragile dans l’œuvre de KELSEN, ses réflexions sur leurs rapports restent riches et très éloignées de l’image d’étanchéité radicale que véhicule souvent la pensée positiviste.
Mots-clés : théorie du droit
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Ségolène Barbou des Places; Rémy Hernu; Philippe Maddalon. Morale(s) et droits européens, Pedone, 2015, Cahiers de droit européen, 978-2-233-00741-4
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01527361
Contributeur : Romain Le Boeuf <>
Soumis le : mercredi 24 mai 2017 - 12:24:53
Dernière modification le : jeudi 15 mars 2018 - 16:56:06

Identifiants

  • HAL Id : hal-01527361, version 1

Collections

Citation

Romain Le Boeuf. Droit et morale dans la Théorie pure du droit de Hans Kelsen : vade mecum quasi positiviste. Ségolène Barbou des Places; Rémy Hernu; Philippe Maddalon. Morale(s) et droits européens, Pedone, 2015, Cahiers de droit européen, 978-2-233-00741-4. 〈hal-01527361〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

192