La pratique publique comme pratique-écran en conservatoire

Résumé : Cet article propose d’examiner le modèle de pratique dominant de la musique en conservatoire — ce qu’on appelle « faire de la musique » — et de montrer par quels processus d’identification à ce modèle peuvent se dire et se construire des pratiques. Par sa construction politique et son développement historique, le conservatoire constitue une institution en France. Comme toute institution, il fournit les catégories avec lesquelles penser, en particulier la catégorisation du type de musicien formé. En interrogeant le modèle explicite actuel du musicien formé en conservatoire — le musicien amateur — on peut montrer la difficulté à le distinguer du musicien professionnel, en particulier par la pratique visée, la pratique sur scène. Modèle implicite de la pratique musicale, la pratique sur scène constitue ce qu’on peut appeler une « pratique-écran » vis-à-vis des autres pratiques possibles de la musique. L’identification systématique à ce modèle détermine les discours des membres qui constituent l’institution « conservatoire », personnels dirigeants, enseignants et élèves, le masquage des pratiques qui ne visent pas explicitement la scène pouvant aller dans certains cas chez ces derniers jusqu’à l’abandon de toute pratique musicale.
Complete list of metadatas

Cited literature [13 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01526225
Contributor : Samuel Chagnard <>
Submitted on : Tuesday, October 3, 2017 - 10:05:55 PM
Last modification on : Friday, June 14, 2019 - 1:22:24 AM

File

La pratique publique comme pra...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01526225, version 1

Citation

Samuel Chagnard. La pratique publique comme pratique-écran en conservatoire. François Joliat; Angelika Güsewell; Pascal Terrien. Les identités des professeurs de musique, Delatour France, 2017, Collection Musique/Pédagogie, 978-2-7521-0328-4. ⟨hal-01526225⟩

Share

Metrics

Record views

355

Files downloads

247