Le marqueur eh et l'intonation terminale montante en anglais canadien : similitudes et différences

Résumé : Le point de départ de cette étude est l'analyse du marqueur eh en anglais canadien. Représentatif de cette variété d'anglais, ce marqueur de discours joue un rôle fondamental : il ne renvoie pas seulement à la notion de Canada ou d'anglais canadien, il a aussi une importance considérable dans le discours et nous verrons qu'il joue un rôle sémantique et pragmatique. Le corpus utilisé pour ce travail regroupe deux sources différentes : deux DVD de spectacles humoristiques et des enregistrements de conversations spontanées avec des locuteurs canadiens. L'étude de ce corpus d'anglais oral spontané et semi-spontané a permis de mettre en avant l'intonation montante terminale (high rising terminal, HRT) fréquemment employée, en particulier lors des conversations, et de la mettre en parallèle avec le marqueur eh. Ces deux caractéristiques du discours canadien semblent au départ très éloignées et pourtant les études approfondies de l'une et de l'autre ont révélé des fonctionnements comparables et ont montré que l'on peut considérer HRT comme un marqueur de discours à part entière. Notre analyse tentera de rationaliser ces deux phénomènes en se focalisant sur divers aspects permettant de mieux les comprendre et de mieux les définir. Parmi ces aspects, nous verrons que la prise en compte de l'incertitude du locuteur se révèlera essentielle. En effet, aussi bien eh que HRT marquent le manque de confiance du locuteur et appellent à la confirmation de ses propos par l'interlocuteur. Nous parlerons par exemple des cas de HRT se terminant par I guess, I think ou or something qui permettent d'affirmer quelque chose dont on ne serait pas tout à fait sûr et qui laisseraient la possibilité à l'interlocuteur de remettre en cause le contenu des propos. A partir de là, nous verrons qu'il sera indispensable de traiter la question d'économie dans la mesure où eh comme HRT permettent d'impliquer un certain nombre de subtilités sans les verbaliser effectivement. Nous verrons ensuite que ces deux phénomènes sont également proches au niveau de leurs gloses. Ils sont dans certains cas glosables par you know, okay, you know what I mean. Une étude comparée montrera que celles-ci renforcent l'idée d'analogie existante entre eh et HRT. Enfin, il est nécessaire de préciser que, selon Meyerhoff (1994), l'utilisation de eh serait une sorte de mise au point dans l'énonciation, une façon de lisser toute différence entre les connaissances du locuteur et celles de son interlocuteur. Nous verrons que cette idée peut être également applicable à HRT. HRT et eh partagent véritablement certaines propriétés, mais la comparaison de ces deux phénomènes révèle également de nombreuses divergences, ce qui finalement permet de mieux définir chacun de ces marqueurs de discours de manière plus spécifique.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01514709
Contributor : Gilles Pouchoulin <>
Submitted on : Wednesday, April 26, 2017 - 3:31:02 PM
Last modification on : Thursday, January 18, 2018 - 2:25:17 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01514709, version 1

Collections

Citation

Clara Rodrigues da Mota, Sophie Herment. Le marqueur eh et l'intonation terminale montante en anglais canadien : similitudes et différences. Journée d'étude "Combinatoire de marqueurs en anglais oral spontané ", Apr 2011, Paris, France. non paginé. ⟨hal-01514709⟩

Share

Metrics

Record views

69