Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Que peut apporter une expérimentation psychologique pour une analyse sémantique cognitive ? Étude du cas de l’unité « voilà ».

Résumé : Une unité linguistique comme voilà pose autant de problèmes de catégorisation que de problèmes de signification. La littérature est unanime sur ce point dès le XIXe siècle, cette unité est multicatégorielle : préposition (Girault-Duvivier, 1851, et Dauzat, 1947), interjection (Nyrops, 1914), factif strumental épidictique (Damourette et Pichon, 1927), particule démonstrative (Wagner et Pinchon, 1962), adverbe présentatif (Brunot and Bruneau, 1969), verbe (Moignet, 1969). Les travaux plus récents proposent 3 catégories : préposition (Il a été élu voilà 8 mois), présentatif (Tiens, voilà Jean-Pierre !) et marqueurs du discours ou connecteur (Riegel et al. 1994) (Mais bon, voilà !). C'est cette dernière catégorie qui attire notre attention dans la mesure où elle correspond à un emploi encore peu décrit, et qu'elle semble être l'usage grandissant à l'oral actuellement. Pour ce qui est de la signification de voilà, on est également confronté à des sens assez variés. L'étude récente de Porhiel (2012) propose par exemple 5 critères d'analyse de l'emploi textuel de présentatif : voilà introduit un référent et pose son existence, voilà peut avoir une fonction textuelle ou non, voilà introduit des référents discrets ou non, voilà introduit un référent exprimé linguistiquement ou non, voilà présente ou bien représente (sans être suivi d'un item nominal). Du point de vue cognitif, Bergen et Plauché (2001) proposent comme sens central celui de « Pointing Out » (monstration et direction de l'attention) et associent cette idée à celle de localisation d'une entité. Enfin l'hypothèse de Delahaie (2013) développe un point de vue stéréotypique (Anscombre 2001) qui donne à voilà la responsabilité d'inscrire le nom ou la prédication dans une succession de faits ou d'événements antérieurs assertés. L'objectif de cette présentation est de comprendre à partir d'analyses de corpus écrit et oral (avec l'outil Analec) comment voilà se développe aussi rapidement à l'oral, de tenter de dégager des critères de facilitation (sa « niche ») et de proposer une explication de son évolution. Cet objectif demande alors d'adapter les méthodologies habituelles développées quand on étudie langue, langage et cognition. Si l'hypothèse cognitive de Bergen et Plauché, axée sur le sens déictique de voilà, propose une explication de type métaphorique avec extensions de sens, nous suggérons plutôt une hypothèse cognitive fondée dans un premier temps sur des observations de corpus (corpus-based) et dans un second temps, sur des expérimentations psychologiques pour tester des aspects très spécifiques de voilà. Les données sur corpus nous fournissent une cartographie indispensable pour comprendre l'usage de voilà et les expérimentations nous permettent de tester des usages liés à des processus cognitifs particuliers (notamment lorsqu'un locuteur est en situation de difficulté). L'hypothèse que nous défendons, à l'aide d'une expérimentation qui comprend la réalisation d'une tâche (réalisation de figures du jeu de Tangram) effectuée en interaction dialogique, est que voilà est une unité qui évoque le regroupement d'informations et leur partage en « terrain commun » (Clark & Marshall, 1981).
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

Cited literature [12 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01380218
Contributor : Gilles Col <>
Submitted on : Friday, October 14, 2016 - 12:43:21 PM
Last modification on : Tuesday, January 5, 2021 - 5:28:07 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01380218, version 1

Collections

Citation

Gilles Col, Charlotte Danino. Que peut apporter une expérimentation psychologique pour une analyse sémantique cognitive ? Étude du cas de l’unité « voilà ».. Cognitive linguistics before and after the quantitative turn. , AFLICO, 2016, Nanterre, France. ⟨hal-01380218⟩

Share

Metrics

Record views

402

Files downloads

43