Jean Senebier, science du végétal et science de l'agriculture

Résumé : Cette étude s’intéresse à la position particulière de Jean Senebier sur les moyens d’analyser et améliorer l’agriculture. Elle l’identifie comme appartenant à une tradition savante spécifique qui se développe au 18 e siècle depuis les travaux de Stephen Hales, Charles Bonnet, Duhamel du Monceau jusqu’à ceux de Nicolas-Théodore de Saussure. Cette tradition s’appuie sur les travaux portant sur le fonctionnement des plantes, sur les mouvements internes des fluides et les échanges de matières avec l’extérieur. Cette étude s’appuie particulièrement sur l’exemple des maladies des plantes cultivées et sur celui de la nature et du mode d’absorption des substances qui les nourrissent. Elle tente de montrer comment cette position de type physiologique amène Senebier à partager une représentation de la science de l’agriculture, en cours d’édification, qui intégrerait échanges physico-chimiques et échanges socio-économiques.
Type de document :
Article dans une revue
Archives des sciences, Société de physique et d'histoire naturelle de Genève, 2011, Jean Senebier, 63 (1-2), pp.29-42
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01289509
Contributeur : Gilles Denis <>
Soumis le : mercredi 16 mars 2016 - 18:44:28
Dernière modification le : mardi 3 juillet 2018 - 11:34:04

Identifiants

  • HAL Id : hal-01289509, version 1

Collections

Citation

Gilles Denis. Jean Senebier, science du végétal et science de l'agriculture. Archives des sciences, Société de physique et d'histoire naturelle de Genève, 2011, Jean Senebier, 63 (1-2), pp.29-42. 〈hal-01289509〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

192