Mesure de la réfractivité atmosphérique par radar météorologique : comparaison avec un réseau de capteurs au sol.

Ruben Hallali 1 Gilles Guillemin 2 Alain Moreau 2 Francis Dalaudier 3 Jacques Parent Du Châtelet 4, 1
1 SPACE - LATMOS
LATMOS - Laboratoire Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales
3 STRATO - LATMOS
LATMOS - Laboratoire Atmosphères, Milieux, Observations Spatiales
Résumé : Les radars météorologiques peuvent mesurer les changements de l'indice de réfraction de l'air dans les basses couches de l'atmosphère (Fabry et al., 1997, Fabry 2004). En utilisant les changements de phase provenant de cibles fixes aux alentours du radar, cette mesure permet d'obtenir une mesure de la réfractivité atmosphérique. Celle-ci dépend de la pression, la température et l'humidité. Les échos exploitables proviennent en général des cibles fixes telles que des châteaux d'eau, des tours ou des pylônes électriques. Pendant la campagne HyMeX (Hydrological cycle in Mediterranean expriment), cette mesure a été implémentée avec succès sur les radars bande S du réseau opérationnel de Météo-France. Afin de mieux comprendre les sources d'erreur autour de cette mesure, en particulier lorsque l'on monte en fréquence, Besson et al. 2012 a mené une simulation à partir des données de stations météorologiques automatiques. Cela a permis de mettre en avant une plus forte variabilité du signal l'été et en fin d'après-midi, quand la réfractivité est très sensible aux changements d'humidité. Cette simulation a ensuite été confirmée par des mesures radar. Est-il alors possible d'obtenir une information sur la turbulence à partir de cette mesure ? Pour échantillonner la variabilité spatiale et temporelle de la réfractivité, une analyse a été menée sur un an de données provenant du radar en bande C de Trappes, conjointement à une comparaison avec les stations automatiques alentours. L'étude présentée ici a permis de montrer qu'un lien qualitatif et quantitatif peut être établi entre les variabilités de la réfractivité mesurée par radar ou par les stations automatiques, qui sont liées à la turbulence atmosphérique de basses couches.
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01137954
Contributor : Catherine Cardon <>
Submitted on : Tuesday, March 31, 2015 - 5:36:06 PM
Last modification on : Wednesday, May 15, 2019 - 3:41:28 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01137954, version 1

Citation

Ruben Hallali, Gilles Guillemin, Alain Moreau, Francis Dalaudier, Jacques Parent Du Châtelet. Mesure de la réfractivité atmosphérique par radar météorologique : comparaison avec un réseau de capteurs au sol.. URSI France JS 15. Journées Scientifiques 2015: Sonder la matière par les ondes électromagnétiques, Actes, URSI France, Mar 2015, Paris, France. pp.25-39. ⟨hal-01137954⟩

Share

Metrics

Record views

268