Rencontre avec une œuvre picturale : un couplage avec l'altérité à travers une fable et un protocole

Résumé : L'enseignement des arts et de la culture suppose une formation aux gestes professionnels. La rencontre avec l'œuvre dans le champ des arts visuels peut se faire par une approche intuitive, une approche réfléchie ou une approche documentée. Nous proposons d'une part une réflexion sur la gestion des échanges oraux et sur les outils la favorisant. D'autre part, nous souhaitons questionner les savoirs artistiques introduits et ajoutés au débat, au regard d'une pensée créatrice considérée comme l'articulation d'une fable et d'un protocole. A partir de l'analyse de situations vécues d'échanges collectifs autour des œuvres et d'un apport théorique il est possible de repérer ce qui est à l'origine des propos contradictoires émis par le public. On constate fréquemment d'ailleurs une tendance à les évacuer au profit d'un consensus. Comprendre et gérer des expressions divergentes, dans l'instant, suppose des capacités d'improvisation qui peuvent être favorisées par une conscience des enjeux. Une réflexion sur le phénomène de perception, à l'aide des neurosciences (Francisco Varela) permet de l'envisager comme un couplage avec le monde et non pas comme une simple captation d'informations. L'origine de la divergence provient du sujet et de son point de vue, de son histoire perceptive, affective et culturelle. Les échanges intersubjectifs mêlent spontanément trois plans d'approche qu'il s'agit de distinguer : l'œuvre dans ses caractéristiques formelles et matérielles, l'artiste et ses intentions et préoccupations, le regardeur et son approche rationnelle ou intuitive (René Passeron). Une construction collective de sens est envisageable, polysémique, complétée par l'introduction de savoirs ajoutés par l'intervenant. Mais que savons-nous sur les œuvres et sur les artistes ? L'œuvre renvoie à une pensée créatrice qui résulte d'une dialectique entre une fable et un protocole. La fable construit du sens, aide à l'instauration de l'œuvre et contribue à la prise de conscience diffuse de l'intentionnalité artistique. Le protocole anticipe certaines conditions de l'aventure créatrice pour en fixer les règles du jeu. Ni la fable ni le protocole n'apportent de vérité sur l'œuvre. Mais repérer cette dialectique peut contribuer à enrichir la rencontre avec l'œuvre. L'une et l'autre proviennent d'une pensée profonde, non verbale et intuitive avant d'être soit formulée plastiquement par l'artiste soit énoncée par la parole des regardeurs (Pierre Vermersch, Claire Petitmengin). La pensée de la réception est alors à concevoir également comme une pensée créatrice, intuitive et réflexive. Une posture d'accueil est nécessaire à établir pour que cette pensée émerge. La compréhension des phénomènes en jeu est l'occasion d'instaurer une nouvelle relation à l' " autre ", l'altérité provenant de l'artiste et des autres regardeurs. Une empathie cognitive est sollicitée, nécessitant de penser avec l'autre, de façon inclusive et non pas contre lui. Le regardeur, lors de sa première rencontre avec l'œuvre, produit à son tour une fable et un protocole, une pensée en construction et en transformation.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01069130
Contributor : André Scherb <>
Submitted on : Saturday, September 27, 2014 - 11:37:44 PM
Last modification on : Saturday, May 4, 2019 - 4:52:02 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01069130, version 1

Citation

André Scherb. Rencontre avec une œuvre picturale : un couplage avec l'altérité à travers une fable et un protocole. Rencontre avec une œuvre picturale : un couplage avec l'altérité à travers une fable et un protocole, Oct 2009, Perpignan, France. pp.N. ⟨hal-01069130⟩

Share

Metrics

Record views

172