Vers une analyse automatique des formes sonates

Résumé : La forme sonate, bien que ce nom lui ait été donné a posteriori, était très prisée de la période classique jusqu'à la fin de la période romantique. Une pièce de cette forme est composée de trois parties complémentaires, une exposition, un développement et une réexposition. Nous défendons l'idée que l'étude des formes sonates est un défi intéressant pour la musicologie computationnelle. Nous proposons aussi quelques premières expériences sur l'analyse informatique de ce type de partitions. Sur un corpus de premiers mouvements de quatuor à cordes, nous arrivons à localiser approximativement le couple exposition/réexposition dans la majorité des cas.
Type de document :
Communication dans un congrès
Journées d'Informatique Musicale (JIM 2014), 2014, Bourges, France. pp.113-118, 2014
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [16 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01009166
Contributeur : Mathieu Giraud <>
Soumis le : jeudi 18 mai 2017 - 10:58:55
Dernière modification le : jeudi 21 février 2019 - 10:52:46

Fichier

2014-jim-sonata.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01009166, version 1

Citation

Laurent David, Mathieu Giraud, Richard Groult, Florence Levé, Corentin Louboutin. Vers une analyse automatique des formes sonates. Journées d'Informatique Musicale (JIM 2014), 2014, Bourges, France. pp.113-118, 2014. 〈hal-01009166〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

561

Téléchargements de fichiers

368