Contribution à l'épidémiologie de la malaria et à son contrôle en Côte d'Ivoire

Résumé : En Côte-d'Ivoire, le développement de la culture de riz dans les bas-fonds n'a pas d'effet ni sur l'infection ni sur la maladie palustre, en zone de savane comme en zone de forêt. Le parasite Plasmodium falciparum a été trouvé très résistant au traitement par la chloroquine en zone forestière alors qu'il y était sensible en zone de savane. Inversement, le vecteur Anopheles gambiae s.l. a été trouvé résistant aux insecticides pyréthrinoïdes en zone de savane alors qu'il y était sensible en zone forestière. Cette résistance est liée à une mutation du gène kdr. La mise en place au niveau national des combinaisons thérapeutiques à base d'artémisinine a permis de résoudre le problème de la résistance des parasites à la chloroquine. Par ailleurs, il a été démontré que les moustiquaires imprégnées de pyréthrinoïdes utilisées dans la lutte antivectorielle ont conservé leur efficacité contre la morbidité de la malaria dans les zones où An. gambiae s.l. a été trouvé résistant à ces insecticides.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00273229
Contributor : Agnès Carcenac <>
Submitted on : Monday, April 14, 2008 - 5:12:39 PM
Last modification on : Thursday, February 7, 2019 - 5:06:53 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-00273229, version 1

Collections

Citation

Martine Audibert, Jacky Mathonnat, Marie-Claire Henry, S.B. Assi, C. Rogier, et al.. Contribution à l'épidémiologie de la malaria et à son contrôle en Côte d'Ivoire. Bulletin des Séances de l'Académie Royale des Sciences d'Outre-Mer, Bruxelles : Académie royale des sciences d'outre-mer, 1959-, 2007, 53 (2), pp.149-163. ⟨hal-00273229⟩

Share

Metrics

Record views

244