Comparaison de deux méthodes d'identification non entière

Résumé : Deux méthodes d'identification non entière, basées sur la définition de Grünwald de la dérivée non entière, sont comparées dans cet article. La première, minimisant l'erreur de prédiction à un pas, est plus délicate à mettre en œuvre. La seconde est plus facile à mettre en œuvre, car elle est basée sur la différenciation directe des signaux d'entrée et de sortie. D'un point de vue mise en œuvre, la principale différence entre les deux méthodes réside dans la prise en compte ou non du dernier échantillon de la sortie.
Type de document :
Communication dans un congrès
Journées Doctorales - Journées Nationales MACS, Jul 2007, France. pp.1-6, 2007
Liste complète des métadonnées

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00182383
Contributeur : Rachid Malti <>
Soumis le : jeudi 25 octobre 2007 - 16:40:18
Dernière modification le : vendredi 16 février 2018 - 19:10:01
Document(s) archivé(s) le : lundi 24 septembre 2012 - 14:36:41

Fichier

jdjnmacs_comparaison2identific...
Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Identifiants

  • HAL Id : hal-00182383, version 1

Citation

Stéphane Victor, Rachid Malti, Alain Oustaloup. Comparaison de deux méthodes d'identification non entière. Journées Doctorales - Journées Nationales MACS, Jul 2007, France. pp.1-6, 2007. 〈hal-00182383〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

142

Téléchargements de fichiers

151