Insécurité foncière et croissance économique du Brésil

Résumé : Dans cet article, nous examinons les conséquences de l'insécurité foncière sur la croissance économique au Brésil à partir d'un modèle dynamique d'une économie comportant un secteur agricole et un secteur manufacturier. La terre est à la fois un facteur de production fixe et spécifique au secteur agricole et un support d'épargne alternatif au capital employé dans le secteur manufacturier. L'arbitrage entre la détention de capital ou de terre dépend de coûts de transaction spécifiques à l'actif foncier, qui résultent de l'insécurité foncière. L'insécurité foncière entraîne une baisse du prix de la terre et une modification de la composition de l'épargne favorable au capital. Le modèle permet donc d'établir deux restrictions : un effet négatif de l'insécurité foncière sur le prix de la terre et un effet positif sur la croissance. Ces deux restrictions sont testées sur des données de panel pour les 27 états de la fédération brésilienne. L'insécurité foncière est approchée par le nombre de squatters. Les résultats économétriques n'invalident pas le modèle.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00069165
Contributor : Agnès Carcenac <>
Submitted on : Tuesday, May 16, 2006 - 2:52:12 PM
Last modification on : Friday, February 15, 2019 - 11:21:08 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-00069165, version 1

Collections

Citation

Claudio Araujo, Catherine Araujo Bonjean, Jean-Louis Combes, Pascale Combes Motel. Insécurité foncière et croissance économique du Brésil. Revue d'Economie du Développement, De Boeck Supérieur, 2006, n° 1, pp.79-97. ⟨hal-00069165⟩

Share

Metrics

Record views

107