Etude du parcours de soins du patient insuffisant rénal chronique : voies d'optimisation des phases de transition

Résumé : Les phases de transitions entre les différentes stratégies de prise en charge de l'insuffisance rénale chronique terminale peuvent être associées à une augmentation de la morbidité et de la mortalité lorsqu’elles ne sont pas anticipées. Il faut donc pouvoir définir des trajectoires de patient et faire en sorte de maîtriser les changements d’état afin d’améliorer la prise en charge du patient insuffisant rénal chronique. Cela ne peut être atteint sans une phase exploratoire préalable visant à étudier les phases de transition du parcours de soins intégrés. L’objectif de ce travail était donc d’étudier trois transitions présentes dans le parcours de soins du patient atteint d’insuffisance rénale chronique.Nous avons montré que chez le patient qui débute la dialyse péritonéale, le temps passé au préalable dans un autre traitement de suppléance, que ce soit en hémodialyse ou en transplantation rénale, peut précocement impacter son devenir dans la technique. Cette importance du traitement antérieur renforce notre conviction qu’il faut avoir une vision globale et intégrée de la prise en charge du patient insuffisant rénal chronique terminal. De même, la survenue d’une péritonite dans les premiers mois en dialyse péritonéale est associée à l’arrêt précoce de la technique. Il est donc indispensable à la prise en charge initiale et au cours des premiers mois de traitement en dialyse péritonéale de s’interroger sur le risque de transfert précoce en hémodialyse du patient et sur la nécessité de lui créer une fistule artério-veineuse. Nous avons également rapporté le fait que les infections liées à la fistule en dialyse hors centre sont des événements relativement peu fréquents. Cependant, une approche différente de ces infections, en distinguant le risque de première infection et le risque de récidive infectieuse chez un patient, permettra de diminuer la fréquence de ces événements responsables de transition non programmée entre les différentes structures de dialyse. Enfin, nous avons choisi d’étudier la transition entre stade V de l’insuffisance rénale et le traitement par dialyse dans la population des patients atteints de cancer. Nous avons montré que l’incidence de la dialyse dans cette population n’est pas plus importante que dans la population générale. La survie en dialyse de ces sujets semble également comparable à celle des dialysés sans cancer diagnostiqué. Nos résultats suggèrent que seuls les patients avec un cancer en bonne condition générale ont la possibilité d’être traité par dialyse chronique.Il existe un réel rationnel scientifique à considérer le parcours de soins du patient insuffisant rénal chronique stade V comme un parcours intégré, comprenant plusieurs états et de nombreuses phases de transition, qui doivent être explorées finement tout en tenant compte de l’ensemble de la trajectoire du patient.
Type de document :
Thèse
Médecine humaine et pathologie. Normandie Université, 2017. Français. 〈NNT : 2017NORMC403〉
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [128 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01593460
Contributeur : Abes Star <>
Soumis le : mardi 26 septembre 2017 - 11:58:05
Dernière modification le : vendredi 14 septembre 2018 - 10:21:51
Document(s) archivé(s) le : mercredi 27 décembre 2017 - 12:40:23

Fichier

2017-BECHADE-CLEMENCE-VO.pdf
Version validée par le jury (STAR)

Identifiants

  • HAL Id : tel-01593460, version 1

Collections

Citation

Clémence Béchade. Etude du parcours de soins du patient insuffisant rénal chronique : voies d'optimisation des phases de transition. Médecine humaine et pathologie. Normandie Université, 2017. Français. 〈NNT : 2017NORMC403〉. 〈tel-01593460〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

715

Téléchargements de fichiers

1108