Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Cycles typologiques climatiques de l'architecture moderne en Guadeloupe

Résumé : L’histoire de la première modernité de la Guadeloupe est singulière au regard de celles de la Martinique et de la Guyane parce qu’elle construit les édifices publics de toutes les villes et bourgs de l’archipel, en présentant une triple unité de temps (1929-1936), de lieu (la Guadeloupe et ses îles) et d’auteur (Ali Tur). En effet, Ali Tur (Tunis, 1889-Paris, 1977), architecte parisien mandaté par le Ministère des Colonies, a projeté et réalisé non seulement les grands édifices de représentation de la France, mais tous les édifices publics des années 30 de la Guadeloupe : hôpital de Pointe-à-Pitre, mairies, églises, bureaux des postes, écoles et dispensaires. Grand nombre de ces architectures est aujourd’hui jugé vétuste, impropre à de bonnes conditions de travail. Il faut accepter et remettre au travail les traumatismes et ressentiments dont l’histoire de ces édifices est porteuse pour comprendre que les raisons de leur actuel désamour, voire rejet, sont pas uniquement d’ordre architectural. En s’emparant des édifices d’Ali Tur pour en faire l’emblème de la prétendue action progressiste de l’Empire colonial, le récit national a gommé une autre réalité de cette architecture, celle de la reconstruction suite à une catastrophe naturelle
Complete list of metadata

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02554718
Contributor : Sophie Paviol <>
Submitted on : Sunday, April 26, 2020 - 3:08:32 PM
Last modification on : Monday, March 15, 2021 - 8:58:02 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02554718, version 1

Collections

AE-CC | UGA | C-C

Citation

Sophie Paviol. Cycles typologiques climatiques de l'architecture moderne en Guadeloupe. Architecture en milieu tropical. Construire le paysage, entre pratique et recherche, École d’architecture de La Réunion, Oct 2019, Port, La Réunion, France. pp. 68-85. ⟨hal-02554718⟩

Share

Metrics

Record views

64