Skip to Main content Skip to Navigation
New interface
Book sections

LE CARNET DANS L'ENSEIGNEMENT DE L'ÉCRITURE LITTÉRAIRE AU LYCÉE. Spécificités et enjeux didactiques

Résumé : La sérendipité a du bon, tout le monde le sait. C'est en travaillant sur la question de l'enseignement de la création littéraire que je me suis intéressé sans l'avoir prévu à ce qu'un usage scolaire du carnet pouvait impliquer et signifier. Et cette attention a donné lieu à quelques constats et quelques réflexions didactiques insoupçonnés. Ce sont ces résultats que je me propose d'exposer dans cet article. La question qui est la mienne, « comment enseigner la création littéraire à l'école », ne sert qu'à mettre à l'épreuve et à étayer une idée héritée des ateliers d'écriture depuis leur émergence à la fin des années 1960 : il faut mettre au travail. Écrire, écrire, et encore écrire. Or quoi de mieux que de tout garder, pour voir le travail accompli, dans des carnets, sur le modèle de ce que j'avais observé dans les cours d'arts visuels, leurs enseignants s'inspirant eux-mêmes des pratiques d'artistes et de leurs carnets remplis d'esquisses et de croquis, d'exercices et d'essais ? À l'école, « écrire dans un cahier » (le cahier étant le support le plus commun de l'école moderne) est devenu, par cette imitation, « écrire dans un carnet » (le carnet devenant le lieu de tous les brouillons possibles). Autre raison à cette collecte exhaustive : le recours au carnet, recueil encore vierge des productions futures, devait en faciliter la préservation ; faire écrire sur des papiers libres aurait précipité leur perte entre deux sonneries et trois chahuts. Or, on le verra, procéder de cette façon a une incidence sur ce qui est fait-davantage que la façon de rédiger des élèves, c'est le sens même de ce qui est fait qui change, l'enjeu est d'ordre cognitif 1 : on visait le développement d'une posture d'auteur chez l'élève, et on se rend compte qu'on est en même temps en train de dire quelque chose de ce qu'est écrire, de la façon de l'envisager. On découvre que le carnet est un objet très particulier, qui, sans avoir les mêmes spécificités que le carnet d'écrivain (ou d'artiste), est très différent du cahier d'école-il n'est pas un beau cahier, un cahier amélioré, il est bien plus que cela, et c'est ce que je veux explorer dans ces lignes. On découvre en outre que faire écrire les élèves dans un carnet induit non seulement une certaine idée de la littérature, mais encore un certain type de rapport au monde.
Complete list of metadata

Cited literature [52 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02377648
Contributor : Yves Renaud Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, November 28, 2019 - 10:30:46 AM
Last modification on : Friday, November 29, 2019 - 2:33:34 AM
Long-term archiving on: : Saturday, February 29, 2020 - 12:51:17 PM

File

Renaud.pdf
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : hal-02377648, version 1

Collections

Citation

Yves Renaud. LE CARNET DANS L'ENSEIGNEMENT DE L'ÉCRITURE LITTÉRAIRE AU LYCÉE. Spécificités et enjeux didactiques. Les Carnets aujourd'hui, outils d’apprentissage et objets de recherche, Presses universitaires de Caen, 2019, 9782841339358. ⟨hal-02377648⟩

Share

Metrics

Record views

92

Files downloads

300