Apprendre à faire du vélo à l'école maternelle Un rapport au monde favorisé par de multiples médiateurs aux objectifs convergents, un mode de socialisation à questionner ?

Frédérique Jacob 1
1 Théodile-CIREL
CIREL - Centre Interuniversitaire de Recherche en Education de Lille (CIREL) - EA 4354 : EA1764
Résumé : Ce qui se joue dans l'apprentissage du vélo est complexe. Certes pédaler sans tomber est un objectif mais est-il le seul ? Nous nous intéressons à la manière dont, à l'école maternelle, penser apprendre à faire du vélo pourrait convoquer à la fois la pratique et la relation au corps, la littératie sous différentes formes, les interactions école-parents et le plaisir d'apprendre. Ce qui se joue à l'école maternelle est important dans le devenir de l'enfant. Berthelot (Berthelot, 1988) propose la socialisation comme un processus d'acquisition des savoir et des savoir-faire qui sont nécessaires, dans un contexte d'interaction sociale, à l'établissement des liens sociaux. Savoir faire du vélo serait un vecteur de socialisation qui va permettre à l'enfant de se construire comme sujet singulier et par ailleurs, conscient de l'impact de ses pratiques au sein du groupe. Ce que nous souhaitons proposer dans cet article est la présentation d'un cas concret, où de nombreux acteurs interviennent, et qui place l'enfant-apprenant au coeur d'un dispositif où il lui est possible de construire une réalité sociale, en lui donnant du sens. Nous voulons étudier ce dispositif particulier d'acquisition de compétences nécessaires et variées pour favoriser une pratique régulière : l'exemple d'une école maternelle de l'Académie de Lille, située en banlieue Nord de Lille, classée REP, où, les acteurs investissent l'apprendre à faire du vélo : l'école (sa directrice, professeur des écoles de la classe TPS/PS, les deux professeurs des écoles des classes MS et GS), la ville, un acteur associatif (l'ADAV), les parents etc. Au travers l'étude de ce cas particulier, nous proposons une étude qualitative où ce qui nous importe est de repérer des points marquants que nous espérons sinon reproductibles ou moins diffusables. Avec Stake (Stake, 1994), on veut croire qu'il est possible d'apprendre des choses importantes à partir d'à peu près n'importe quel cas. Nous souhaitons questionner l'impact d'intervenants divers et leurs interactions dans la maitrise de la pratique du vélo pour de très jeunes élèves (3-6 ans) dans le milieu scolaire. Comment apprendre à faire du vélo serait bien un support à l'acquisition de compétences diverses, notamment celles de s'insérer dans un monde de pratiques de la vie quotidienne. Il s'agit à cet âge-là d'une toute première confrontation à l'engin-vélo, parfois concomitante avec les pratiques familiales, qui met en jeu à la fois la reconnaissance de l'évaluation scolaire, familiale et sociétale. Le contexte de l'école est intéressant, petite école maternelle, en zone urbaine, classée REP dans un environnement peu propice à la pratique du vélo. A partir de l'analyse d'un temps pédagogique (apprendre à faire du vélo), nous tenterons d'éclairer comment une démarche d'enseignement peut être porteuse de sens à la fois pour les apprenants, leurs parents et comment ce temps peut créer du lien entre l'école et les parents.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

Cited literature [4 references]  Display  Hide  Download

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02314886
Contributor : Frédérique Jacob <>
Submitted on : Monday, October 14, 2019 - 9:26:00 AM
Last modification on : Wednesday, October 16, 2019 - 1:23:48 AM

File

Apprendre à faire du vélo F....
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02314886, version 1

Collections

Citation

Frédérique Jacob. Apprendre à faire du vélo à l'école maternelle Un rapport au monde favorisé par de multiples médiateurs aux objectifs convergents, un mode de socialisation à questionner ?. 2e Rencontres Francophones Transport-Mobilité (RFTM), Jun 2019, Montréal, Canada. ⟨hal-02314886⟩

Share

Metrics

Record views

11

Files downloads

9