Du bon usage des révolutions

Résumé : Emprunté à l'astronomie, le terme révolution a trouvé à partir du XVII e siècle de nombreux usages métaphoriques, en particulier pour désigner tout ce qui pouvait apparaître comme un changement soudain et radical dans les choses humaines. Vers la fin du XIX e siècle, les historiens ont commencé à l'employer rétrospectivement (la « révolution industrielle » du XVIII e siècle). Depuis lors, la concurrence entre historiens pour donner le plus de relief possible à leurs thèmes de prédilection a conduit à une multiplication des « révolutions » dans tous les domaines et à toutes les époques. C'est dans ce contexte, entre les deux guerres, qu'apparaît la « révolution néolithique » ou « agricole ». On l'attribue ordinairement à V. Gordon Childe, mais je la crois antérieure (c'est un point sur lequel un réexamen de l'historiographie serait bien utile). Quoi qu'il en soit, il est évident que cette notion n'est pas scientifique, mais rhétorique. Qu'est-ce qui permet de savoir qu'un certain changement est ou n'est pas une révolution ? Personne n'a jamais été en mesure de le dire.
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02263937
Contributor : Umr7041 Arscan <>
Submitted on : Tuesday, August 6, 2019 - 9:56:27 AM
Last modification on : Wednesday, August 7, 2019 - 1:18:17 AM

File

Cahier des thèmes_ArScAn_09 ...
Publisher files allowed on an open archive

Identifiers

  • HAL Id : hal-02263937, version 1

Collections

Citation

Sigaut François. Du bon usage des révolutions. Cahier des thèmes transversaux ArScAn, CNRS - UMR 7041 (Archéologie et Sciences de l'Antiquité - ArScAn), 2009, IX, pp.75-76. ⟨hal-02263937⟩

Share

Metrics

Record views

5

Files downloads

6