Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

L’amplificatio par l’anecdote personnelle : le meurtre en exemples chez Henri Estienne (Apologie pour Herodote, chapitre 18)

Résumé : Au XVIe siècle les auteurs soucieux de la convenance de leur dire sont souvent contraints de concilier les exigences normatives de cohésion et leur désir de dépasser celles-ci. Ce type de tension entre acceptabilité et inconvenance de la digression apparaît en particulier dans le chapitre 18 de l’Apologie pour Herodote (1566), où le crime fait l’objet d’un catalogue illustratif et, plus qu’ailleurs dans l’œuvre, d’une accréditation par l’expérience personnelle. Henri Estienne multiplie ici les anecdotes portant sur des faits dont il se dit le témoin direct ou indirect, au point que la digressio se restreint pratiquement au narratif, et même au narratif autobiographique. On peut s’interroger sur le rôle de la digression narrative dans l’écriture de l’amplificatio déployée au sujet de la question de l’homicide. Il s’avère que l’essayiste construit d’abord un cadre relativement ferme dans lequel s’insèrent les dérives ; il articule ensuite de manière soignée les récits à l’énoncé principal ; il ménage enfin entre ceux qu’il rapporte successivement des transitions qui les rattachent au thème examiné.
Complete list of metadata

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02151581
Contributor : Pascale Mounier Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Saturday, June 8, 2019 - 8:27:29 PM
Last modification on : Tuesday, March 8, 2022 - 2:58:02 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02151581, version 1

Collections

Citation

Pascale Mounier. L’amplificatio par l’anecdote personnelle : le meurtre en exemples chez Henri Estienne (Apologie pour Herodote, chapitre 18). Journée d’études : La digression dans la littérature de la Renaissance, Gérard Milhe Poutingon, Nov 2014, Rouen, France. [18 p.]. ⟨hal-02151581⟩

Share

Metrics

Record views

62