La régulation financière au Royaume-Uni : du modèle intégré au modèle hybride.

Résumé : Depuis vingt ans, le Royaume-Uni a été un laboratoire d’expériences sur la régulation publique financière. Après avoir mis en place un modèle intégré original en faveur de la Financial Security Authority (FSA), qui n’a pas été à la hauteur de la crise de 2008, il semblait se rapprocher de la pratique de la plupart des États continentaux adeptes, sous des variantes, du modèle dualiste des États-Unis. Il n’en est pourtant rien aujourd’hui. Une réflexion sur les modèles, au sens de l’idéal-type de Max Weber, appuyée sur une analyse institutionnelle et fonctionnelle approfondie des actuelles autorités de régulation (Bank of England, HM treasury, Financial Policy Committee, Financial Conduct Authority, Prudential Regulation Authority), et de leurs missions macro et micro-prudentielles, permet de qualifier de modèle hybride les choix britanniques, au moment ou le pays se prépare à réaliser le Brexit et à déterminer son futur partenariat avec l’Union européenne et ses États-membres.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02024893
Contributor : Jean-Paul Valette <>
Submitted on : Tuesday, February 19, 2019 - 2:04:54 PM
Last modification on : Thursday, February 21, 2019 - 1:20:23 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02024893, version 1

Collections

Citation

Jean-Paul Valette. La régulation financière au Royaume-Uni : du modèle intégré au modèle hybride.. Revue du droit public et de la science politique en France et à l'étranger , Librairie Générale de Droit et de Jurisprudence, 2018, pp.1679-1704. ⟨hal-02024893⟩

Share

Metrics

Record views

16