La force des positions vulnérables : Hégémonie financière et potentiel disruptif

Résumé : Cet article traite du pouvoir structurel des banques en prenant le cas du marché des opérations d’acquisition avec effet de levier (Leveraged Buy-Out ou LBO) en France dans les années 2000. Il tente d’opérationnaliser le concept d’hégémonie financière de manière origi-nale, à partir de l’idée de vulnérabilité d’un graphe en certain de ces points et il présente une méthode permettant de modéliser un réseau social suivant ce critère (cohesive blocking). L’analyse montre que les banques occupent non seulement les places centrales, mais aussi les positions les plus vulnérables dans le système d’interdépendance par rapport aux entreprises et aux fonds d’investissement participant aux opérations de LBO. La crise de 2007-2008 a permis aux banques d’imposer leurs conditions et de rétablir fermement l’hégémonie quelque peu remise en cause durant la période de bulle. La structure qui en résulte a néanmoins des implications ambiguës sur le risque sys-témique.
Type de document :
Article dans une revue
ARCS - Analyse de réseaux pour les sciences sociales / Network analysis for social sciences, GDR Analyse de réseaux en SHS, 2018
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [3 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01907822
Contributeur : Laurent Beauguitte <>
Soumis le : jeudi 8 novembre 2018 - 13:09:59
Dernière modification le : samedi 17 novembre 2018 - 01:15:11

Fichier

ARCSart04_foureault2018_v2.pdf
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01907822, version 2

Collections

Citation

Fabien Foureault. La force des positions vulnérables : Hégémonie financière et potentiel disruptif. ARCS - Analyse de réseaux pour les sciences sociales / Network analysis for social sciences, GDR Analyse de réseaux en SHS, 2018. 〈hal-01907822v2〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

21

Téléchargements de fichiers

18