Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Faire public, devenir public

Résumé : Une des raisons principales de la difficulté d’aborder la question des publics réside dans l’idée qu’un public serait un groupe stable et mesurable. L’opération n’est certes pas aussi aisée que de compter les personnes présentes à une manifestation sportive ou culturelle. Puisque le public n’a pas besoin de coprésence pour exister, on sait qu’il est difficilement appréhendable par la seule arithmétique. Mais puisqu’il est réputé relativement stable, il n’en est pas moins caractérisable. Cette représentation spontanée du public, commode dans la conversation ordinaire, ne saurait toutefois suffire, ni au rédacteur en chef soucieux de la qualité de ses productions, ni au chercheur tentant d’aborder les relations complexes entre les deux pôles - émetteurs et récepteurs - de la communication médiatique. Elle n’est pas suffisante parce qu’elle oublie de prendre en compte que les publics sont des objets complexes et mouvants, aussi bien dans le temps que dans l’espace physique ou symbolique des représentations. Les publics sont ainsi les produits dynamiques de processus historiques et contingents de désignation et de représentation, mais aussi de subjectivation, d’appropriation, d’engagement, de constitution, de performance, etc.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

https://hal.univ-lorraine.fr/hal-01726249
Contributor : Rudy Hahusseau <>
Submitted on : Thursday, March 8, 2018 - 10:11:16 AM
Last modification on : Tuesday, October 15, 2019 - 1:28:21 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-01726249, version 1

Relations

Citation

Loïc Ballarini, Céline Ségur. Faire public, devenir public. Journée d'étude Devenir public. Modalités et enjeux, Crem (Université de Lorraine), Nov 2017, Metz, France. ⟨hal-01726249⟩

Share

Metrics

Record views

53